Accueil Actu Régions Bruxelles

Un système d'avertissement et une passerelle installés au passage à niveau de Ganshoren

Infrabel, gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, a inauguré mardi matin à Ganshoren une nouvelle passerelle afin d'enjamber l'un des derniers passages à niveau de la Région bruxelloise, installé sur la rue Vanderveken. Elle permettra aux cyclistes et piétons de traverser la voie ferrée plus facilement et en toute sécurité.

Ceux qui voudront tout de même traverser la voie ferrée via l'un des deux derniers passages à niveau seront désormais avertis par une nouvelle "warning box", un système d'avertissement qui lancera automatiquement un signal sonore dès qu'un usager de la route franchit ce passage à niveau fermé.

La construction de la passerelle de Ganshoren, mesurant 35 mètres de long et trois mètres de large, a débuté en 2022. Un peu plus loin, près de la gare de Berchem-Sainte-Agathe, une autre passerelle avait été installée précédemment pour assurer la sécurité des voyageurs qui souhaitent traverser la voie ferrée. "Grâce à ces deux passerelles, situées à quelques centaines de mètres l'une de l'autre, les cyclistes et piétons peuvent désormais traverser en toute sécurité la ligne ferroviaire Bruxelles-Denderleeuw", a déclaré Frédéric Petit, porte-parole d'Infrabel.

La "warning box", pour sa part, est installée pour la première fois à Bruxelles après des implantations à Ottignies, Limal, Jambes, Namur et Bertrix depuis 2020. Ce système de sécurité sera également mis en place en Flandre l'année prochaine. Il ne s'active que lorsque le passage à niveau se ferme. "L'émetteur envoie un faisceau infrarouge au récepteur. Si un usager de la route s'apprête à franchir le passage à niveau fermé, le faisceau est interrompu et une alarme sonore se déclenche", a expliqué Infrabel.

Selon le gestionnaire, on a dénombré onze décès à la suite de franchissements de passages à niveau en 2022. Quatre accidents mortels se sont par ailleurs produits depuis 2000 sur le passage à niveau de Ganshoren.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Trois mètres de large, cela fait un mètre cinquante dans chaque sens. Ce n'est pas suffisant pour que cyclistes et piétons se côtoient sans risques.

    roger rabbit
     Répondre