Accueil Actu

Sport et culture fermés par Knokke par peur du coronavirus: le coup de gueule de Marc Van Ranst

Le virologue Marc Van Ranst a exprimé son incompréhension, dimanche sur le plateau de VTM, face aux mesures supplémentaires prises la veille par la commune côtière de Knokke-Heist pour renforcer la lutte contre le coronavirus. "Je pense que si l'on veut prendre de nouvelles mesures, il vaut mieux le faire au niveau fédéral ou à tout le moins dans un territoire plus large qu'une commune", a-t-il estimé. "Ainsi, on évite une surenchère des mesures de restriction".

Knokke-Heist a décidé samedi de provisoirement suspendre les activités sportives et culturelles en intérieur en raison de la hausse des contaminations au Covid-19. Pourtant, Knokke-Heist ne fait pas si mal. "En Belgique, 511 des 581 communes que compte le pays ont une situation sanitaire moins bonne que Knokke-Heist", a ensuite relevé Marc Van Ranst sur le réseau social Twitter.

"Mais c'est vrai que la capacité des soins intensifs (à l'hôpital AZ Zeno, NDLR) est problématique. Sept des neuf petits lits disponibles sont occupés par des patients non-corona, les deux autres le sont par des patients souffrant du Covid-19", a-t-il détaillé.

Le virologue s'est par ailleurs interrogé sur l'utilité des nouvelles mesures adoptées par les autorités locales, notamment dans le secteur culturel. "Tout y est contrôlé. Si vous voulez vraiment faire quelque chose, il faut s'attaquer aux grandes fêtes, telles que des fêtes d'anniversaire, des bals, etc. Il faut vérifier quelles activités en intérieur provoquent des chiffres élevés de contaminations. Pour réduire les risques, les capteurs de CO2 et une bonne ventilation jouent un rôle majeur", a-t-il souligné, tout en appelant le gouvernement à davantage contrôler ces installations.

À lire aussi

Sélectionné pour vous