Accueil Actu

Tatiana et Antoine lancent leurs magasins en pleines restrictions à Charleroi et à La Louvière (vidéo)

C'est dans un contexte difficile que certains commerces démarrent. C'est le cas d'un magasin de skate à La Louvière et d'un autre dédié à l'univers d'Harry Potter à Charleroi. Ils vont donc devoir ouvrir, en pleines restrictions.

C’est une ouverture qu’elle a dû improviser dans la sobriété. Pour le 1er jour officiel, pas d’événement massif comme elle l’imaginait, mais une première cliente a été accueillie en mode rendez-vous.

"Les gens seront peut-être moins intéressés sur rendez-vous. Ils auraient peut-être plus été en voyant le magasin et ce qu’il propose", craint Tatiana, la co-gérante de "Isy Toys".

Pour ce commerce de jouets et d’articles dédiés à l’univers d’Harry Potter, l’ouverture en mode confinement est un revers. Car ici, on misait aussi sur la période de Pâques.

Selon les donnés de l’Union des Classes Moyennes (UCM), l’an dernier, 6.600 nouveaux magasins ont ouvert leurs portes. La même tendance qu’en 2019.

Des ouvertures durant la crise sanitaire, mais pour certains comme Antoine, c’est aujourd’hui avec le confinement en plus qu’il faudra affronter d’ici quelques jours.

"On va fonctionner avec un système de réservation en plus. J’aurais préféré que ça se passe dans de meilleures conditions, mais c’est comme ça, on ne peut rien y faire. J’ai le support de la communauté skate et je sais qu’on va cartonner", dit Antoine, le gérant de "Wallride Boardshop".

Pour lui, cette limitation, qui date de quelques jours seulement, va sans doute impliquer un changement de stratégie en étant plus présent sur internet.

"Je comptais d’abord me concentrer sur les ventes réelles en magasin et au fur et à mesure des semaines, développer mon site. Mais finalement, je me rends compte que ça va être quelque chose de primordial", conclut-il. Ce magasin ouvrira ses portes dans quelques jours, le temps de préparer au mieux une ouverture un peu différente.

À lire aussi

Sélectionné pour vous