Accueil Actu

Test iRobot Roomba J7+: enfin un robot aspirateur intelligent ?

Si la capacité d'aspiration n'a pas vraiment évolué (on ne change pas une équipe qui gagne), le travail sur le logiciel s'avère payant pour le fabricant américain, pionnier sur le marché des aspirateurs-robots. A 999€, le J7+ est la nouvelle référence, et je lui ai fait nettoyer ma maison pendant deux semaines.

Depuis de nombreuses années, les fabricants se risquent à qualifier certains appareils d'intelligents. Une notion toute relative, mais qui d'un point de vue marketing, récolte beaucoup de pouces levés. Mais l'intelligence artificielle, à force d'être galvaudée dans les brainstormings et sur les affiches publicitaires, ne veut désormais plus dire grand-chose aux yeux du grand public.

Je dois donc vous l'avouer: des appareils vraiment intelligents, je n'en ai pas croisé beaucoup ces dernières années. L'intelligence artificielle, je la définis comme la capacité pour un appareil, aidé par un logiciel évolutif, à apprendre en analysant des données (machine learning), et à adapter son comportement en fonction, afin d'être plus efficace.

Vous allez le voir, la promesse est tenue avec le J7+, et c'est plutôt rare...

Nous évoquions ce robot dans cet épisode de TechTalk, un podcast RTL

Roomba J7+ (999€), plus compact…

Il y a deux ans, j'avais testé le I7+, premier modèle d'iRobot autonome, car affublé d'un 'sac poubelle' sur sa base de recharge, lui permettant de vider son petit réservoir après chaque passage. J'étais assez convaincu par le concept, malgré un prix prohibitif (1.200€).

Le J7+ de 2022 lui succède donc, mais si je l'ai testé, c'est parce qu'il avait l'air plus malin, on va le voir plus loin. Dès l'installation, j'ai constaté que la station/poubelle était plus compacte, ce qui arrangera tout le monde. Je suis parvenu à la glisser en-dessous d'un meuble. Mais j'aurais pu la laisser apparente: iRobot a pris soin d'embellir sa Clean Base, avec un style texturé et même une tirette en cuir. Elle n'est pas affreuse dans un salon :



 

Le principe est toujours le même et fonctionne bien: après le nettoyage de la maison, le robot retourne à sa base et un (très grand) bruit d'aspiration témoigne de la puissance nécessaire pour vider le réservoir. A éviter en pleine nuit pour ne pas réveiller la maison. La poussière se retrouve hermétiquement enfermée dans des sacs d'aspirateur, ce qui est plus hygiénique que de détacher le réservoir pour le vider dans une poubelle normale (il y a toujours des crasses qui se perdent).

Petit bémol: ce sont des sacs propriétaires, vendus par pack de 3 (environ 20€). Il existe, sur des boutiques en ligne, des produits blancs plus démocratiques, mais dont on ignore en partie la qualité et la pleine compatibilité… Heureusement, la puissance de l'aspiration fait en sorte que les crasses sont bien compactées, et prennent moins de place qu'on le pense.


 

… et surtout plus intelligent

Le fabricant américain est parvenu à améliorer l'intelligence de son aspirateur robot. Je peux en témoigner car j'avais essayé la version précédente, qui n'était déjà pas complètement bête. Si les nouveautés les plus spectaculaires sont la caméra et le "phare" à différentes intensités, permettant au J7 de mieux détecter les obstacles et de se repérer dans votre maison à l'aide de divers algorithmes, c'est aussi dans ses déplacements basiques qu'il a bien évolué.

Exemple: le modèle précédent ne pouvait pas être glissé sous la petite table de mon salon, il fallait une zone bien dégagée devant la station d'accueil (il ne parvenait pas à contourner les pieds et se mettait en erreur). Même si iRobot conseille toujours de mettre la station dans une zone sans obstacle, le J7 est parvenu à analyser la situation (je l'ai vu "réfléchir" en variant sa lumière frontale), a compris qu'il y avait des pieds, et a fait une petite manœuvre pour rentrer en ligne droite sur sa station. Ça parait bête, mais c'est rassurant de constater qu'il a enfin compris le truc.

Mon rez-de-chaussée cartographié après un seul passage

L'autre preuve d'intelligence, selon moi (ce mot est assez subjectif, finalement, surtout quand il est lié à une machine), c'est qu'après le premier passage, le J7 a cartographié avec précision tout mon rez-de-chaussée. En partant du salon, il est allé jusqu'au bureau de l'autre bout de la maison, en passant par la salle à manger, la cuisine, le couloir, la chambre et la salle de bain. Le "T" blanc à l'envers que vous apercevez dans la pièce en haut à droite, c'est parce qu'il est passé sous mon lit et qu'il a buté sur le pied central :



Enfin, l'application gagne elle aussi en "intelligence", dans le sens où, sous la forme d'une conversation entre vous et votre robot, ce dernier vous préviendra des obstacles rencontrés (avec photo), et vous demandera ce qu'il doit faire la prochaine fois qu'il y est confronté. C'est du 'machine learning', donc de l'apprentissage par le robot. Une certaine forme d'intelligence artificielle, finalement:

Remarque intéressante pour les propriétaires d'animaux, le J7 garantit formellement (sous forme de remplacement en cas d'échec) qu'il n'aspirera jamais les déjections de vos petites bêtes, justement parce qu'il est capable de détecter, reconnaître et contourner les obstacles :

Conclusions

Le Roomba J7+ d'iRobot est sans aucun doute l'aspirateur-robot le plus intelligent de sa catégorie. Au niveau des performances d'aspiration, pas de révolution et des modèles bien moins chers font aussi bien. Mais au niveau de l'optimisation logicielle et du stockage des crasses dans un sac hermétique, on trouve difficilement mieux.

Comme toujours, cette innovation et cette qualité ont un prix: 999€ pour le J7+ avec vidange du réservoir dans la station d'accueil. 669€ pour le J7, avec une simple station de recharge. C'est bien plus élevé que certains modèles chinois présents sur le marché depuis plusieurs années ; et si on se limite à la stricte capacité de ramasser les crasses et poussières, dès 300€ on peut trouver un modèle à l'efficacité raisonnable.

À la une

Sélectionné pour vous