Accueil Actu

"Il faut arrêter de financer la machine de guerre russe": ce député Ecolo veut s’attaquer à l'uranium et aux diamants

Samuel Cogolati, le député fédéral Ecolo, était l’invité de la matinale de Bel RTL. Au micro de Fabrice Grosfilley, le vice-président de la commission des relations extérieures au parlement plaide pour l’imposition de nouvelles sanctions, après la décision de la Russie d’annexer des provinces ukrainiennes, suite aux référendums organisés.

Le député estime qu’il faut durcir les sanctions à l’égard de la Russie. Il voit deux priorités : les diamants et le nucléaire.

Concernant les diamants, il rapporte qu’il s’agit d’un marché de "4,5 milliards d’euros" : "C’est indécent que les diamants russes soient aujourd’hui complètement immunisés".

Est-ce que cela va amener des suppressions de postes à Anvers ? Les partis flamands risquent de ne pas être d’accord ? Pour le député, cela doit surtout nous amener "à investir dans des alternatives".

A propos du nucléaire russe, il avance que "c’est dingue qu’à l’heure où Vladimir Poutine menace d’utiliser l’arme nucléaire contre le peuple européen, nous continuons à faire des affaires avec l’agence russe Rosatom qui produit et développe l’arme nucléaire de Russie".

Samuel Cogolati rappelle qu’il y a toujours "un contrat qui existe de très longue date entre Engie Electrabel et Tenex, une filiale de Rosatom, l’agence nucléaire russe". Il poursuit: "Jusqu’en 2025, en principe, il n’y aura plus de livraisons de barres d’uranium mais pour toute l’Europe, 40 % de l’uranium qui est consommé dans les réacteurs nucléaires provient de Russie. Je crois qu’on doit aujourd’hui trouver des alternatives, c’est important, nous ne pouvons pas continuer à faire semblant. Nous devons absolument arrêter de financer la machine de guerre russe".

À la une