Accueil Actu

Attentats de Bruxelles: où en sont les dossiers des victimes?

Certaines victimes des attentats de Bruxelles évoquent le peu de soutien des pouvoirs publics et la lenteur dans les perceptions des indemnités. Le SPF Justice a fait le point: sur 215 demandes introduites, 130 dossiers ont été traités et 900.000 euros attribués. Mélanie Renda et Denis Caudron livrent les détiles pour le RTLINFO 19H.

Le 22 mars, 32 personnes perdent la vie à Bruxelles. 324 autres sont blessées. Les victimes et leurs proches doivent faire face à des frais parfois très élevés. 9 mois plus tard, 900.000€ d’aide urgente ont été versés aux victimes, soit en moyenne 2500€ par personne. "La commission est chargée d’apporter une aide financière, ce qui n’est pas la même chose que l’indemnisation. Ici, c’est une aide financière qui est plutôt un geste de solidarité. Essentiellement, ce sont des frais médicaux, des frais funéraires. Certaines personnes ont demandé, mais ce ne sont pas des sommes très importantes, des suivis de traitements psychologiques", explique Léon-Hubert Oldenhove, président de la commission pour l’aide financière aux victimes.


"Les collaborateurs ont vraiment fait un travail excellent"

Les premiers paiements sont effectués en juillet dernier, quatre mois après les faits. Au total, 315 demandes ont été introduites à la commission d’aide aux victimes. 130 dossiers ont pour l’instant été traités, soit un tiers des demandes. "Les collaborateurs ont vraiment fait un travail excellent pour traiter rapidement. Je rappelle qu’on agit sur base d’une demande de la victime, de requêtes introduites par les victimes, et qui ont vraiment été traitées au plus vite".

En Belgique, les victimes sont indemnisées par leurs assurances, après avoir rempli de nombreux dossiers. Une proposition doit passer ce jeudi en séance plénière. Elle prévoit que l’Etat agisse en premier lieu, sous forme de provision.