Accueil Actu

L'insuffisance cardiaque touche de nombreux Belges, et ça ne va pas s'arranger…

L'insuffisance cardiaque est en nette augmentation chez nous. 230.000 personnes souffrent déjà de la maladie en Belgique. Une maladie chronique qui coûte aussi très cher à la sécurité sociale. Le reportage de Vincent Jamoulle et Aline Lejeune pour le RTL INFO 13H.

Un cœur incapable de pomper suffisamment de sang engendre une mauvaise circulation du sang vers les organes. L'insuffisance cardiaque engendre plusieurs symptômes. "Un état de fatigue global, avec de l'essoufflement, avec progressivement des signes de surcharge liquidienne, donc des gonflements au niveau des chevilles. Ça peut entraîner des palpitations, toute une série de symptômes qui font que la qualité de vie du patient est fortement diminuée, ainsi que la quantité de vie", explique le cardiologue Éric Nellessen, du CHR de Verviers.



+30% de patients d'ici 2030

230.000 Belges souffrent actuellement d'insuffisance cardiaque. Un chiffre qui devrait augmenter de 30% d'ici 2030.

Cette hausse est causée par deux facteurs:

  • L'insuffisance cardiaque est souvent diagnostiquée tard, entre 65 et 70 ans, et la population vieillit de plus en plus.
  • Les causes de l'insuffisance cardiaque se soignent mieux. L'infarctus est la principale, si on en mourrait souvent autrefois, on y survit davantage aujourd'hui, avec à la clé un cœur qui fonctionne moins bien.


Une maladie qui coûte cher à la société

Sur le plan financier, l'insuffisance cardiaque pèse lourd sur l'Inami. Environ 3,5% du budget de l'Inami est consacré à cette pathologie... c'est plus que le cancer. "L'insuffisance cardiaque est une maladie chronique, qui évolue progressivement. Elle évolue notamment sous forme d'épisodes de décompensations à répétition, ce qui entraîne un certain nombre d'hospitalisations", confie le docteur Éric Nellessen.

Les hospitalisations coûtent très cher à la sécurité sociale. Si le nombre de patients souffrant d'insuffisance cardiaque augmentera de 30% en 15 ans, le coût de leur prise en charge devrait doubler.