Accueil Actu

À Wavre, un mouvement de grogne touche aussi les pompiers : "On est au service du citoyen, on DOIT être respectés"

Dans le fief du premier ministre Charles Michel, une manifestation organisée par la CGSP a eu lieu. Et parmi les manifestants, les hommes du feu du Brabant wallon ont exprimé leur colère. Ils dénoncent la mauvaise gestion de leur service et le manque de moyens depuis la création de la zone de secours il y a un an.

À Wavre, les pompiers regrettent l’ancien découpage des services de secours, comme l’a expliqué Olivier France, délégué CSC Service Publics, ce matin sur Bel RTL : "On a un petit peu l’impression que les 5 'PME' qui fonctionnaient bien dans le Brabant wallon, qui étaient les cinq services incendies du BW, ont été repris par une multinationale, et que donc, on a une administration qui est distante, on a de la tracasserie administrative", a-t-il confié à Olivier Patzelt.

Les hommes du feu se sentent lésés en termes d’heures de garde et de récupérations : "On nous avait promis la sauvegarde des acquis et aujourd’hui on se rend compte que tout est détricoté", dit-il.

Auparavant, les décisions se prenaient dans chacune des 5 entités, mais depuis un an, ce sont les 27 bourgmestres de Brabant wallon et le président du collège provincial qui tranche... Ça change tout, regrettent les pompiers.

Cela dit, la grève n’est pas à l’ordre du jour, les hommes du feu continueront d’assumer leur mission, mais pas question de se laisser faire : "On va essayer de ne pas gêner le public mais il faut que nos autorités nous entendent, a ajouté Olivier France. Ce n’est pas possible que ce soit uniquement dans un sens, toujours dans le même, où on réduit... Il y a des personnes derrière ça, et nous on est au service du citoyen et on doit être respectés".