Accueil Actu

Une île artificielle de 6 km pourrait voir le jour au large de Knokke: les eaux menacent d'inonder la commune

Le niveau de la mer du Nord devrait augmenter dans les décennies à venir. Les autorités compétentes étudient les moyens de protéger la Côte belge, notamment à la station balnéaire de Knokke-Heist, via par exemple la création d'ilots artificiels.

Bientôt, les promeneurs de Knokke pourront peut-être observer une île artificielle au large de la Côte belge. C'est du moins le projet présenté cette après-midi. L'objectif est de protéger la commune de l'élévation du niveau de la mer. "Nous avons observé que depuis 1927 l'eau a augmenté de 1,4 mm par an. Depuis les années 90, c'est 4,4 mm par an. Et si nous voulons protéger la côte jusque 2100, nous devons prendre des mesures supplémentaires", explique Ben Weyts (N-VA), ministre flamand de la Mobilité et des Travaux publics.

La première étape serait lancée en 2020 et verrait la construction d'une île à 1,2 km de la Côte.

L'île ferait 2 km de long et 40 hectares.

Si le projet aboutit, l'île pourrait mesurer jusqu'à 6 km de long, pour 450 hectares.

"L'importation de sable protège la Côte jusqu'en 2050. Mais avec ce nouveau plan et une île, nous pourrons protéger le tout jusqu'en 2100 avec une vision à plus long terme", explique Philippe De Backer (Open VLD), secrétaire d'Etat.

La Flandre a investi 8 millions d'euros dans les études préalables au projet, un coût important mais nécessaire selon les experts pour pérenniser la protection de la Côte nationale.