Accueil Actu

"C'est très agréable d'être de retour au Royaume-Uni": le premier discours controversé de Meghan Markle

"C'est très agréable d'être de retour au Royaume-Uni" a déclaré Meghan Markle ce lundi soir lors de sa prise de parole au Sommet "One Young World" au Bridgewater Hall de Manchester. Organe auprès duquel elle est conseillère depuis 2014. C'est son premier discours en Grande-Bretagne depuis son départ avec le prince Harry, il y a plus de deux ans. Le "Megxit" comme le nomment les Britanniques.

Dans son discours d'hier soir, elle s'est adressée à un auditoire de 2300 jeunes délégués venu de plus de 190 pays. La duchesse de Sussex a appelé ces jeunes leaders à "cimenter leur place dans l'histoire" en travaillant à "créer un avenir meilleur". Elle a ajouté : "Vous êtes l'avenir... Vous êtes le présent. C'est vous qui êtes à l'origine des changements positifs et nécessaires dans le monde entier, maintenant, en ce moment même."



Elle est également revenue sur son premier sommet. "J'étais la fille de Suits, et j'étais entourée de leaders mondiaux, d'humanitaires, de premiers ministres et de militants", a-t-elle déclaré. Et sur son dernier en 2019. La duchesse a expliqué que sa vie avait "radicalement changé" depuis ce moment-là. En cause ? La naissance de son fils, Archie. Sa vision du monde s'est "élargie de façon exponentielleaprès avoir vu "la communauté mondiale à travers les yeux de [son] enfant". Elle déclare : "En 2019, je me demandais quel était ce monde qu'il venait adopter, et ce que nous pouvons faire. Ce que je peux faire pour le rendre meilleur."

Un mot pour Harry

Sous les yeux de son mari, Meghan n'a pas hésité à lui adresser quelques mots. Elle s'est dite "ravie" que Harry puisse se joindre à elle cette année, car l'organisation faisait "partie intégrante" de sa vie avant qu'elle ne le rencontre, et que c'était maintenant un "privilège" de se retrouver avec lui à ses côtés et "sur le sol britannique."

Ces propos ont été tenus quelques jours seulement après son interview controversée avec le magazine The Cut, dans laquelle elle a déclaré qu'il fallait "beaucoup d'efforts" pour pardonner et a laissé entendre qu'elle pouvait "dire n'importe quoi", dans ce qui a été considéré par certains comme une menace à peine voilée pour la famille royale.

Un discours controversé 

Une prise de parole qui ne fait pas l'unanimité auprès des experts en royauté britanniques. Une bonne partie d'entre eux ont qualifié le discours de Meghan Markle comme "vide de contenu". Ils ont également trouvé que la duchesse n'était pas sincère, notamment lorsqu'elle a déclaré qu'il était "très agréable de revenir au Royaume-Uni".

Un autre aspect déplaisant : Meghan aurait trop parlé d'elle. Un expert du Daily Mail a compté : elle aurait parlé 54 fois d'elle en 7 minutes. 

Pour l'occasion, la duchesse portait un pantalon rouge vif, un haut à manches longues de la même couleur et une queue de cheval gominée. Tandis que Harry portait un costume sombre, une chemise à col blanc et une cravate marine.

Parmi les autres conseillers qui se sont adressés au sommet, citons : Sir Bob Geldof, qui a parlé des dangers du nationalisme, l'ancienne présidente irlandaise Mary Robinson, qui a parlé du leadership, et le maire du Grand Manchester, Andy Burnham.

À la une