Accueil Actu

Nouvelle stratégie à Charleroi: le club cherche un nouvel investisseur

Mehdi Bayat, l'administrateur délégué du Sporting de Charleroi, aimerait ouvrir le capital du club, - qu'il détient à 75% environ - à un investisseur, révèle L'Echo samedi. Il précise toutefois que le groupe n'est pas en danger financièrement. L'ouverture du capital servira plutôt à faire grandir le club.

Le Sporting de Charleroi est l'un des très rares clubs du championnat (et le seul francophone) à être sain financièrement. Dans le vert depuis près d'une décennie, le Sporting de Charleroi affichait dans son dernier bilan un bénéfice à reporter de plus de sept millions d'euros. Si le patron souhaite ouvrir le capital, c'est avant tout pour financer ses grands projets de croissance.

Le principal est son nouveau stade, prévu à Marchienne-au-Pont. Ce dernier, qui sera également utilisé pour d'autres événements que les matches de l'équipe locale, devrait voir le jour en 2024. La facture totale devrait se situer entre 60 et 65 millions d'euros. Pour l'heure, aucune piste n'est encore écartée. "Je n'ai pas de préférence, l'investissement peut aussi bien venir d'un fonds privé que d'investisseurs locaux", explique Mehdi Bayat, qui estime ne plus avoir le choix face à l'évolution du marché.