Accueil Actu

Main dans le caleçon ou dans le soutien-gorge: des fans parisiens dénoncent des fouilles honteuses à Benfica

Le duel entre le PSG et Benfica ne s'est pas bien déroulé pour de nombreux supporters parisiens. C'est ce qu'il ressort d'une série de témoignages, publiés dans la presse française ou sur les réseaux sociaux, qui abordent tous le même sujet: les fouilles jugées trop intenses de la part des stadiers du Benfica, à Lisbonne. Hommes comme femmes se sont plaints de pratiques dignes "d'attouchements ou de viol"

Tout se serait déroulé à l'entrée de l'enceinte du club portugais. En se présentant devant les stadiers, Edith, supportrice parisienne interrogée par RMC Sport, ne s'attendait pas à subir une fouille de cette importance. "Au début je n’ai pas réagi, je me suis dit que c’était une fouille, que c’était normal, elle va juste un peu plus loin que d’habitude. Mais au bout d’un moment j’ai ressenti un malaise, il y avait quelque chose qui n’allait pas dans la fouille et pourtant j’en ai fait beaucoup", a-t-elle débuté, avant de décrire ce qui ressemble à des attouchements.

"Au début, elle vous palpe les bras, entre les seins pour voir s’il y a quelque chose, c’est normal. Mais après elle commence à passer sa main sous mon soutien-gorge et elle insiste en regardant si je n’ai pas caché quelque chose dessous, a encore expliqué cette fan du PSG. Je sentais ses mains sur mes seins. Ensuite elle est passée derrière mon dos, elle descend et passe ses mains autour de ma taille et elle les met dans mon pantalon. Je sens qu’elle va vers ma culotte donc je lui signale. Elle répond 'it’s okay'. Donc elle continue, je sens que sa main est proche de mes parties intimes. Elle finit par se retirer, palpe mon pantalon puis elle me demande d’écarter les jambes, j’exécute et elle me demande d’écarter encore plus. D’un coup, elle remonte sa main vers mon entrejambe donc là je lui dis que je ne suis pas d’accord et elle poursuit en me disant 'it’s okay'. A la suite de ça, je suis passée. J’ai eu 30 secondes de flottement en me demandant ce qu’il s’était passé", raconte-t-elle. Mais elle n'est pas la seule, loin de là, à relater des faits similaires.

Sur les réseaux sociaux, des hommes ont affirmé avoir été fouillés jusqu'à l'intérieur du caleçon. D'autres femmes se seraient senties "violées" par des stadiers avec des pratiques similaires à celles décrites auparavant. Au Portugal, certains annoncent que des plaintes similaires avaient été formulées lors d'un autre match européen contre le Maccabi Haïfa.