En ce moment
 
 

Rien ne va plus dans nos forêts: la nature déboussolée par les températures clémentes

  • La nature déboussolée par les températures clémentes

  • Le redoux a des conséquences sur nos habitudes alimentaires et notre vitalité

 

La nature est perturbée par ces changements climatiques. Le printemps avant l'heure a de quoi la déboussoler.

C’est en marquant les arbres qui doivent être abattus que Philippe Nivelle, agent du département de la nature et des forêts, a constaté l’anomalie: "Au bas de la plaie, on constate la sève qui coule." Un phénomène plutôt surprenant à la mi-décembre. "Actuellement, les températures sont anormalement élevées, on s’inquiète un petit peu car la sève coule deux à trois mois trop tôt", ajoute-t-il.


"On pourrait penser qu’ils sont prêts à fleurir"

La montée précoce risque d’affaiblir les arbres en cas de gel. Même constat chez Jérôme Caudron à Sart Bernard. Ce pépiniériste explique au micro du RTLinfo 19 heures que "les bourgeons sont fort avancés." D’ordinaire en léthargie à cette période de l’année, les arbres fruitiers semblent déjà se réveiller. "On pourrait penser qu’ils sont prêts à fleurir, comme au mois de mars. Une gelée important dans un mois pourrait endommager les bourgeons floraux et la production fruitière." Depuis quelques jours des magnolias et certaines plantes d’ornement quittent leur phase de dormance pour entamer la floraison. Beaucoup s’étonne de la présence d’insectes en cette saison, même les oiseaux semblent déjà croire à l’arrivée du printemps. 

Par ailleurs, cette vague de douceur envahit une partie de l'Europe: l'Espagne, l'Allemagne, mais aussi la France avec par exemple jusqu'à 25 degrés à Biarritz. Une météo idéale pour aller à la plage (vidéo):

Vos commentaires