En ce moment
 
 

Les cafés fermeront à 18h à Arlon: "On a constaté des dérives à travers l'ensemble du pays" (vidéo)

 
 

La population a bravé la météo capricieuse samedi pour s'attabler aux terrasses de cafés et restaurants qui ont rouvert après presque sept mois. Cette réouverture en extérieur apporte une bouffée d'air à un secteur en grande difficulté, contraint de fermer fin octobre pour endiguer la pandémie, et qui réclamait depuis des mois de pouvoir accueillir à nouveau des clients.

Mais de nombreux débordements ont été constatés à travers le pays. Thierry Neyens, président de la Fédération Horeca Wallonie, s'est exprimé sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche. Il estime qu'il faut différencier la situation d'un restaurant et celle d'un bar. "C'est beaucoup plus difficile pour un cafetier de gérer une activité en terrasse, car certains vont venir en périphérie, vont essayer de prendre un verre alors qu'il n'y a plus de place, ils vont aller chercher une consommation dans un magasin à proximité". Selon lui, la situation est différente pour un restaurant où les gens vont rester deux ou trois heures à table. "Cela se gère de manière plus facile".

"A Arlon, les cafés fermeront à 18h. Une ordonnance a été annoncée ce dimanche matin", explique-t-il.  Il s'agit d'une décision prise par le bourgmestre d’Arlon Vincent Magnus, en concertation avec le commissaire-divisionnaire de la zone de police d’Arlon, rapportent plusieurs médias.

"On a constaté des dérives à travers l'ensemble du pays. Tous les bourgmestres se sont retrouvés presque confrontés à des excès et ces excès nuisent certainement à une prise de décision qui serait attendue au niveau du Codeco (Comité de concertation) et que nous attendons pour avoir une ouverture généralisée", poursuit Thierry Neyens.

 "Il y a une punition à l'égard d'une partie du secteur", dit-il, avant d'ajouter: que "le citoyen n'a pas respecté le protocole imposé".




 

Vos commentaires