En ce moment
 
 

Blocage des routes, palettes incendiées et tirs de lance à incendie: des pompiers manifestent dans le centre de Bruxelles

Blocage des routes, palettes incendiées et tirs de lance à incendie: des pompiers manifestent dans le centre de Bruxelles

Vous avez été nombreux à nous signaler une action spontanée des pompiers de Bruxelles ce matin dans le centre de la capitale. "Ils mettent le feu partout et bloquent la route. Il y a beaucoup d'embouteillages", nous témoignait-on. Les hommes du feu paralysaient notamment la porte de Namur. L'asphalte y a été endommagée par des feux ce qui nécessitait l'envoi d'une équipe de réparation à la mi-journée.

Les tunnels Tervuren, Cinquantenaire et Loi en direction du centre étaient fermés à la circulation mercredi en matinée à la suite d'une manifestion des pompiers et de quelques gilets jaunes venus les soutenir. Les hommes du feu protestent contre la suppression soudaine des primes dans le système de rémunération des équipes spéciales du service d'incendie. Des négociations sont actuellement en cours au cabinet de la secrétaire d'État bruxelloise Cécile Jodoigne. Elles devraient se prolonger vendredi.

Des ralentissements sont aussi observés au niveau des tunnels Porte de Hal et Louise en direction de Basilique. Les quelque 220 pompiers de Bruxelles - selon la police - se sont rendus à la station de métro Maelbeek, théâtre des attentats du 22 mars 2016.




"Ce que le gouvernement bruxellois a fait est très vicieux"

Au garde-à-vous, ils y ont observé une minute de silence en hommage aux victimes, qu'ils ont conclue par des applaudissements nourris. "On est ici face à la station Maelbeek pour montrer au politique qu'on est disciplinés, qu'on a de la rigueur et qu'on sera toujours là pour la population bruxelloise", a résumé un homme du feu.

Pour le délégué SLFP-VSOA Eric Labourdette, le rôle de premier plan joué par les pompiers "semble avoir été oublié par les politiques", a-t-il commenté auprès de l'agence Belga. Lundi, une précédente action des pompiers avait déjà réuni 250 sapeurs dans le centre de la capitale.

Les pompiers dénoncent la suppression soudaine des primes dans le système de rémunération des équipes spéciales du service d'incendie. "Les équipes spéciales telles que les alpinistes, les plongeurs et les pompiers qui travaillent avec des explosifs voient leurs primes chuter soudainement. À un moment donné, cela doit s'arrêter. Ce que le gouvernement bruxellois a fait est très vicieux et les pompiers ne l'acceptent plus", a déclaré Eric Labourdette, syndicaliste au SLFP-VSO

Trois réunions étaient prévues entre les syndicats et la direction lundi, mercredi et vendredi. Les pompiers prendront des mesures lors de ces réunions, indique le syndicat.

Ils ont l'intention de bloquer des rues avec leurs véhicules de service. "On nous a dit qu'on serait invité à négocier de nouveaux statuts en juin, mais cela ne s'est pas produit. Personne ne veut perdre de l'argent, et certainement pas par ces mensonges", a déclaré Eric Labourdette.

Vos commentaires