En ce moment
 
 

Accord interprofessionnel: un "oui de raison" de la CSC

 
 

Le sort de l'accord interprofessionnel sera décidé vendredi, sans doute, tandis que la FGTB se prononcera.

Après les patrons et l’UCM (classes moyennes), le syndicat chrétien (CSC), le plus important du pays, a voté en faveur de l’accord interprofessionnel, qui doit établir de nouvelles mesures socio-économiques pour 2011-2012.

« C’est un oui de raison, de responsabilité. Dans la situation socio-économique dans laquelle nous sommes aujourd’hui, il est important d’avoir un accord interprofessionnel », commente Claude Rolin, secrétaire général de la CSC au micro de Frédéric Cauderlier, qui pèse le pour et le contre. « Oui car nous avons gardé le principe d’indexation automatique des salaires, car il y a des améliorations au niveau de la sécurité sociale, chômage, soins de santé, pensions. Mais il y a des regrets, sur le salaire minimum, sur le salaire des jeunes, sur les imprécisions des statuts employés/ouvriers ».

On attend la FGTB, vendredi

On sait que la SETCa a rejeté à l’unanimité cet accord. Mais la FGTB doit encore se prononcer officiellement vendredi. Son comité régional du Brabant wallon a déjà décidé de rejeter le projet et de mandater son secrétaire régional afin qu'il communique ce rejet auprès des instances fédérales.

Les patrons ont dit ‘oui’ à l’accord interprofessionnel, et sont furieux des mouvements de grève qui ont eu lieu lundi ou qui sont prévus. Ils estiment que la Région wallonne va mieux et qu’il ne faut pas freiner ce mouvement, mais l’accompagner.


 




 

Vos commentaires