En ce moment
 
 

Assurances et vacances: vous êtes peut-être déjà couvert sans le savoir

Clairement, le secteur manque de transparence. Pourtant, il ne fait que progresser à l'image de cette start-up qui propose des assurances en ligne.

Présente dans 8 pays, cette start-up bruxelloise est un laboratoire du commerce sur internet. Après l'immobilier ou les services de livraison, elle compte bousculer les habitudes dans le secteur des assurances voyages pour les particuliers. Objectif : une couverture complète au meilleur prix.

"Nous sommes digital à 100%. Nous avons digitalisé l'ensemble des processus et des opérations de notre produit. Nous sommes en direct, donc nous ne devons pas payer une commission à des distributeurs", explique Quentin Colmant, co-fondateur de Qover.

Résultat : face à des grands noms de l'assurance, le produit proposé est parfois 40 euros moins cher sur un an pour les mêmes prestations. La start-up financée par du capital-risque trouve ses clients à travers les réseaux sociaux.

"L'idée, c'était de se focaliser sur le personnage urbain nouvelle génération qui utilise beaucoup les réseaux sociaux, qui aime faire de belles photos. Et en fait Instagram est un canal extraordinaire pour la distribution d'un produit d'assurance voyage puisque par définition Instagram c'est des belles photos et le voyage ça fait rêver", raconte Quentin Colmant.

Les assurances voyages connaissent une croissance de 5% par an en Belgique. Un marché où les contrats peuvent être difficiles à comparer. Attention donc à bien vérifier les exclusions et ne pas s'assurer deux fois pour le même service.

"Votre assurance obligatoire auto va vous accompagner dans les déplacements à l'étranger. Vous serez en règle d'assurance dans tous les pays mentionnés sur la carte verte. L'assurance familiale même chose. Le plus souvent dans le monde entier. L'assurance hospitalisation également et puis il y a des besoins à passer en revue. On peut prendre des assurances, plus ou moins à la carte", explique Wauthier Robyns, porte-parole d'Assuralia, union professionnelle des entreprises d'assurances.

Interrogé sur l'apparition du produit de la startup, Test achat considère que l'offre est très concurrentielle. Une façon de pousser le secteur à améliorer ses services et ses prix. 

Vos commentaires