En ce moment
 
 

Bonne nouvelle pour les actionnaires: BNP Paribas Fortis a engrangé 2 milliards de bénéfices l'an dernier

Bonne nouvelle pour les actionnaires: BNP Paribas Fortis a engrangé 2 milliards de bénéfices l'an dernier

BNP Paribas Fortis a engrangé plus de 1,9 milliard d'euros de bénéfice net l'an dernier, une hausse de 1,8% par rapport à 2017, selon les chiffres annuels communiqués vendredi par la filiale belge de BNP Paribas.

La banque a réalisé sa performance "malgré le ralentissement de la croissance économique, les taux d'intérêt bas et les tensions qui perturbent le commerce international", a souligné l'administrateur directeur général, Max Jadot. Le produit net bancaire s'est établi à 8,053 milliards d'euros contre 8,119 milliards en 2017. Les revenus ont diminué de 2% en Belgique, en raison des taux bas qui offrent une marge plus réduite aux banques. Cette baisse a toutefois été compensée par les revenus sur les crédits commerciaux.

Dans l'ensemble, les crédits à la clientèle ont augmenté de 6% par rapport au 31 décembre 2017, à 199 milliards d'euros, alors que les dépôts ont connu une progression du même ordre, à 175 milliards d'euros.

Le conseil d'administration de BNP Paribas Fortis, détenue par la banque française BNP Paribas, proposera à l'assemblée générale des actionnaires un dividende de 3,2 euros par action, soit 1,8 milliard au total. En 2015, quelque 2 milliards d'euros avaient déjà été distribués et ce dividende extraordinaire avait fâché les syndicats car la banque avait lancé dans le même temps un plan triennal prévoyant la suppression de plus d'un millier d'emplois.

Vendredi, Fortis a confirmé son intention de réduire fortement son réseau d'agences, de 40% environ, entraînant la suppression de 2.200 emplois.

"La transformation digitale des habitudes bancaires de nos clients s'est accélérée en 2018. En fin d'année, la banque comptait plus de deux millions de clients utilisant assidûment les canaux digitaux. En moyenne, un million de contacts quotidiens avec la clientèle passent aujourd'hui par les canaux digitaux", explique-t-on.

Vos commentaires