En ce moment
 

Bpost perd 1,4 milliard d'euros de valeur boursière en quelques heures: voici pourquoi

Bpost perd 1,4 milliard d'euros de valeur boursière en quelques heures: voici pourquoi

En quelques heures, la valeur boursière de bpost a chuté de 1,4 milliard d'euros. Un plongeon jamais vu pour l'entreprise depuis son introduction en bourse en 2013. Comment expliquer ce plongeon?

Bpost a ouvert en baisse de 13% mercredi à la Bourse de Bruxelles, après avoir présenté des chiffres plus bas qu'attendu mardi. Il s'agit de la chute de cours la plus importante depuis l'introduction de bpost en Bourse en 2013. La perte a même atteint 22%, soit plus de 1,4 milliard d'euros en valeur boursière, qui se sont envolés en quelques heures.


Comment est-ce qu’une entreprise peut perdre 1/5 de sa valeur en quelques heures?

C’est une très belle question car, pour beaucoup de gens, cela renforce l’idée que la bourse, c’est du Monopoly, voire de la fiction, une sorte de casino irrationnel. Mais ce n’est pas tout-à-fait le cas!

Il y a deux manières de gagner de l’argent en bourse si vous avez des actions. La première, c’est toucher chaque année les dividendes, une partie des bénéfices réalisés par l’entreprise dont vous êtes partiellement propriétaire en tant qu’actionnaire. La seconde, c’est de faire une plus-value à la revente de l’action.


Mais dans les deux cas, ce profit reste aléatoire?

Oui. Et en pratique, le cours de bourse va refléter les espérances de gain des investisseurs. Un investisseur, vous ou un fonds d’investissement, mais aussi une compagnie d’assurance, va analyser vos performances économiques, votre modèle d’affaire, l’évolution de votre chiffre d’affaire, de vos marges, etc. et sur cette base va projeter dans le futur les gains que vous pourriez faire et que vous allez distribuer. Si votre entreprise va bien, toute le monde va à peu près faire le même calcul. Et donc, si tout le monde fait le même calcul le cours va monter. Et donc le rapport entre les dividendes que vous allez toucher et le coût de l’action va diminuer votre profit. L’action va être chère.


Mais cela n’explique pas ce qui s’est passé avec bpost, alors que le message du CEO de l’entreprise saluait de bonnes performances?

Alors, les chiffres 2017 sont bons et sans surprise. Ce qui pose ce problème, ce n’est pas ce qu’on voit dans le rétroviseur, mais ce qui va se passer sur la route. D’abord, le rachat d’une entreprise américaine par bpost s’est révélé plus coûteux et moins intéressant que prévu. On a donc détruit de la valeur pour l’actionnaire.

Ensuite, il y a 3 facteurs qui vont aussi peser sur les résultats de 2018:

  1. Le courrier domestique, les lettres, décline plus rapidement que prévu.
  2. Les frais liés au transport augmentent plus vite que prévu.
  3. Et il y aura une indexation non prévue des salaires en 2018… et donc le salarié va capturer une part de valeur qui n’ira pas chez l’actionnaire.

Résultat: le titre a dégringolé de 22,02%, soit sa plus forte chute de valeur en une journée depuis son introduction en bourse en juin 2013.


Quelles pourraient être les conséquences pour les Belges qui nous écoutent?

S’ils ont des actions bpost, leur patrimoine aura un peu fondu. S'ils ont des assurances ou des fonds de placement investis en actions, il y a gros à parier qu’il y a du bpost dedans et donc ils vont un peu perdre aussi.

Quant à l’état actionnaire, il n’aura pas un gros dividende en 2018. Ce sera le même qu’en 2017.

Bruno Wattenbergh

Vos commentaires