En ce moment
 
 

Bruxelles: écrasé par la Chine, le secteur du verre manifeste

 
 

Le secteur du verre est en grève pour 24 heures. Une manifestation en front commun syndical est prévue ce mardi à 10 heures à Bruxelles. Les manifestants veulent que l'Europe régule le marché et limite la concurrence des pays émergents.

A l'appel du front commun syndicale (FGTB-CSC-SETCA-CNE- CGSLB), les travailleurs employés en Belgique dans le secteur du verre mènent ce mardi une action nationale. 24 heures de grève sont décrétées dans les entreprises verrières et une manifestation est prévue dès 10h30 à Bruxelles.  A l'occasion de celle-ci, Les travailleurs  exigeront des autorités européennes qu'elles régulent le marché du verre. Un marché qui souffre, en Europe,  de la crise et de la concurrence des pays émergents tels que la Chine.

En 2000, on comptabilisait 10 982 travailleurs dans le secteur du verre dans notre pays (8482 ouvriers et 2500 employés) contre 8 291 fin 2011 (5833 ouvriers et 2458 employés). De manière plus globale, les organisations syndicales dénoncent l'austérité et demandent aux autorités européennes une véritable politique susceptible de sauver l'industrie en Europe.

Dans le secteur verrier, les derniers arrêts d'outils ou restructurations en date sont ceux intervenus chez AGC Zeebrugge, Emgo à Lommel, AGC Moustier-sur-Sambre, Saint-Gobain Sekurit à Auvelais et Durobor à Soignies. Soit près de 1200 emplois perdus en quelques mois.

Le photovoltaïque chinois: un drame pour le secteur

Le secteur du verre est notamment touché suite au formidable essor du photovoltaïque chinois  et ses prix concurrentiels. Du coup, nos entreprises n'arrivent plus à suivre. L'avenir et même la survie de l'entreprise AGC de Roux sur l'entité de Charleroi sont menacées. L'entreprise fabrique essentiellement du verre pour les panneaux photovoltaïque. Or, à elle seule, la Chine représente 80% des installations des panneaux solaires en Europe. La Chine qui produit à des couts extrêmement bas, notamment grâce à des aides versées par le gouvernement chinois.

Afin de protéger les firmes européennes, la commission européenne a proposé une taxation provisoire de 47% sur les panneaux solaires importés de Chine. 18 pays européens dont l'Allemagne s'opposent toutefois à cette mesure. La commission devra clairement se positionner ce mercredi 5 juin. Les Etats eux trancheront fin de l'année, à moins que l'on se dirige vers une solution négociée avec la Chine.

La manifestation: où et quand?

En pratique la manifestation aura lieu ce mardi à 10 heures dans le quartier européen, Place du Luxembourg. Elle suivra le trajet suivant : Place du Luxembourg - Rue de Trèves - Rue Belliard - Avenue d’Auderghem - Place Schumann. Elle se terminera vers 13 h, devant le building Berlaymont, siège de la Commission Européenne.

Ce sont environ 1000 travailleurs venant de Belgique, mais aussi d’autres pays européens, qui participeront à cette action. Une délégation compte rencontrer de hauts responsables de la Commission Européenne.


NATHALIE PIERRARD


 




 

Vos commentaires