En ce moment
 
 

Carrefour licencie et... embauche

 
 

Alors que la chaîne de grands magasins Carrefour a annoncé un plan de licenciement, le syndicat Setca a découvert la publication d'offres d'emploi à durée indéterminée pour un magasin de Waterloo.

Pour les syndicats, c'est le comble de l'ironie. Alors que la société Carrefour supprime plus de deux mille emplois, elle publie en parallèle des offres intéressantes que ce soit sur Internet ou dans la presse. C’est la Setca qui a découvert les annonces dans le journal Métro, notamment, expliquent le journal Le Soir et les quotidiens Sudpresse.

"Soit c'est une maladresse, soit c'est de la provocation"

Pour les syndicalistes, c'est le comble du comble, bien entendu: "Les annonces ont été aussitôt supprimées. La direction a invoqué une erreur. Soit c'est une maladresse, soit de la provocation", s'indigne Myriam Delmée, vice-présidente du Setca.

Carrefour se défend: "Il faut répondre aux besoins immédiats"

De son côté, la grande chaîne justifie ses publications par des besoins immédiats auxquels il convient de répondre, crise ou pas crise. "Je comprends l'émoi de certains salariés, mais en attendant les résultats des négociations, il faut répondre aux besoins immédiats. Si ces 4 ou 5 postes devaient être pourvus dans quelques mois, les salariés auront bien sûr la priorité", se défend Lars Vervoort, porte-parole de Carrefour.





 

Vos commentaires