En ce moment
 
 

Ce commerçant peut enfin donner ses invendus sans payer la TVA: avant, cela lui coûtait moins cher de DÉTRUIRE la marchandise

31 juillet, c'est la date qui sonne la fin des soldes d'été, avec cette bonne nouvelle : les commerçants peuvent désormais donner leurs invendus à des associations sans caritatives sans payer de TVA. C'est une nouveauté depuis le mois de mai. Avant cela, ça coûtait moins cher pour les commerçants de détruire cette marchandise.

En 2015, Geoffrey, commerçant à Boussu, a repris le magasin familial et en rangeant son stock, il s'est aperçu qu'il y avait de nombreux cartables d'anciennes collections. Des invendus qu'il a décidé de donner à une association.

"Le premier avantage, pour un indépendant, c'est de libérer de l'espace de stockage parce que c'est vraiment prépondérant dans notre activité, explique Geoffrey Simonart. Autre avantage, c'est de savoir que les marchandises ne servent pas à rien : elles ne sont pas détruites, elles ont quand même une deuxième vie, elles servent à d'autres personnes même si elles ne sont plus à la mode".

Jusqu'en mai dernier, lorsqu'un commerçant décidait de faire un don, il devait payer la TVA sur ces marchandises, comme tout autre consommateur. Cette situation était absurde selon le syndicat neutre des indépendants.

"C'était une aberration parce que le commerçant avait plus intérêt à détruire purement et simplement son stock plutôt que le donner, explique Christophe Wambersie, secrétaire général Bruxelles - Wallonie du syndicat neutre des indépendants. Et donc on sait combien des vêtements neufs, ici des cartables, peuvent servir encore puisque ce sont des produits neufs."

Désormais, les personnes qui effectuent des dons sont exonérées de la TVA. Selon le SNE, 72% des commerçants interrogés estiment que cela les motive à faire un don après les soldes.

Geoffrey est bien décidé à refaire un don très prochainement à l'association Écoliers du monde

Vos commentaires