Ceci n'est pas un solde, mais ça y ressemble: "Avant le samedi 30 juin, c’est deux articles à -30%"

Les présoldes, ce sont ces démarques déjà en vigueur alors que les soldes officiels n'ont pas encore démarré. Julien Modave et David Muller ont constaté que plusieurs magasins les pratiquaient déjà à Liège.

Le soleil et les pourcentages aux vitrines : ce sont des signes clairs, les soldes d’été sont tout proches. Dans certains magasins, on affiche déjà -30% ou -50%. Ça a la couleur d’une remise, ça ressemble à des soldes, mais ce sont des offres conjointes. Elles ne s’appliquent que depuis 3 semaines et uniquement à l’achat de deux vêtements. "Avant le samedi 30 juin, c’est deux articles à -30%. Dès samedi, c’est un article à -30%", explique Mélissa de Guglielmo, vendeuse.


"On viendra acheter si c’est en solde. Sinon, on laisse"

C’est une pratique très utile cette saison, car selon l’Union des classes moyennes, l’année n’a pas été très bonne. Les stocks étaient encore assez importants vers la fin du mois de mai et le début du mois de juin. Et le client pourrait faire de bonnes affaires dès début Juillet. "Je vais regarder ce qu’il y a comme vêtements intéressantes puis ensuite, on viendra acheter si c’est en solde. Sinon, on laisse", explique Amandine Kleinkenberg, cliente.


Négocier, ça fonctionne?

La période serait même propice à la négociation. "Quand il n’y a pas de soldes ou de démarques, demander à voir s’ils sont prêts à démarquer", dit une autre cliente. Cela pourrait fonctionner, car les commerçants tablent sur une diminution moyenne de leur chiffre d’affaire de 1,5% par rapport à l’an dernier.

Vos commentaires