En ce moment
 
 

Comité de concertation: la fédération du commerce regrette que les autorités ne rendent pas la vaccination obligatoire

Comité de concertation: la fédération du commerce regrette que les autorités ne rendent pas la vaccination obligatoire
 
 

Comeos regrette que la vaccination contre le coronavirus ne soit pas rendue obligatoire, dans une réaction livrée mardi soir dans la foulée du Comité de concertation. La fédération du commerce estime que les autorités ne prennent pas leur responsabilité en la matière. Elle demande également aux clients de faire preuve de compréhension car désormais, les collaborateurs de magasins vont à nouveau devoir contrôler le port du masque dans leur commerce.

"Nous allons une fois de plus prendre notre responsabilité à l'occasion de la réintroduction du port du masque sur l'ensemble du territoire", commente Comeos. Depuis le 1er octobre, le masque n'était en effet plus obligatoire dans les magasins en Flandre. Le Codeco a décidé mardi soir d'à nouveau l'imposer partout en Belgique.

Mais la fédération du commerce attendait également une prise de responsabilités dans le chef du gouvernement à propos de la vaccination. "Nous déplorons que les autorités ne prennent pas leur responsabilité et ne rendent pas obligatoire la vaccination pour tous. On parle depuis des mois de l'obligation de vaccination pour le personnel de soins. Et même cela n'est pas encore d'actualité. La France a introduit cette mesure cet été et il faut attendre beaucoup plus longtemps ici." Comeos estime qu'un taux de vaccination élevé offre une bien meilleure protection de la santé publique que le port du masque dans un magasin.


Les trois mesures annoncées ce mardi:

  • Le port du masque sera obligatoire dans les espaces publics intérieurs de l'ensemble du pays.
  • Le Covid Safe Ticket (pass sanitaire) CST sera lui aussi obligatoire dans tout le pays lorsqu'on ira au restaurant et au fitness. Le comité de concertation a en outre établi un socle fédéral : le seuil d'utilisation du CST a été fixé à 200 personnes lors d'un événement à l'intérieur et à 400 personnes à l'extérieur, pour la Flandre. Le CST en Wallonie et à Bruxelles est réclamé à partir de 50 personnes en intérieur, 200 en Extérieur.
    Le CST reste d'application dans les discothèques et les night-clubs.
  • Le télétravail est à nouveau conseillé lorsque cela est possible.

 




 

Vos commentaires