En ce moment
 

Comment une entreprise belge se retrouve-t-elle à offrir ses services à un événement comme la Coupe du Monde?

Les Diables rouges ne seront pas les seuls à défendre les couleurs de notre pays au mondial russe. Ils emmènent avec eux 11 entreprises qui équiperont à leur échelle les stades qui sont destinés à accueillir les différentes rencontres. Ces entreprises fourniront par exemple des terrains hybrides, les sprays éphémères des arbitres (pour les coups francs), des chemins de câbles, des caméras,... Une belle vitrine pour ces entreprises.


Marc Lambotte, le CEO d'Agoria, la Fédération de l'industrie technologique était sur le plateau du RTLINFO13H. Il évoquait ces entreprises belges présentes en Russie pour le Mondial et la question qui brûle sur toutes les lèvres: comment sont-elles arrivées là-bas?


Selon Marc Lambotte, Agoria n'est pas étranger à ce succès:"Cela a commencé il y a des années. Pour tout vous dire, aujourd'hui on travaille déjà sur Tokyo et les Jeux Olympiques de 2020. La première chose, il faut avoir un bon produit. Cela relève de la responsabilité des entreprises, et il faut faire en sorte qu'il y ait un contact qui soit établi entre les fournisseurs, les entreprises et nos acheteurs en Russie. Agoria organise d'ailleurs des rencontres entre des acheteurs et des fournisseurs potentiels. "

 

Un premier pas vers une notoriété internationale

Cette présence à la Coupe du Monde est en général un tremplin vers d'autres opportunités, comme l'explique Marc Lambotte: "En participant à un tel événement, on se crée une certaine réputation. L'entreprise EVS de Seraing est par exemple très connue dans ce monde. Tous les grands spectacles du monde font désormais appel à elle. Cette entreprise a créé cette opportunité grâce aux événements auxquels elle a participé dans le passé."

Vos commentaires