En ce moment
 

Conflit social à Brussels Airlines: les pilotes ont rejeté la dernière proposition...

Conflit social à Brussels Airlines: les pilotes ont rejeté la dernière proposition...

Les pilotes de la compagnie aérienne Brussels Airlines ont rejeté la proposition devant apporter une solution à la pression au travail et aux questions de rémunérations. Pas (encore) de grève en vue.

Les pilotes de la compagnie aérienne Brussels Airlines ont rejeté à 58% la proposition devant apporter une solution à la pression au travail et aux questions de rémunérations, ont indiqué les syndicats lundi après-midi. Une grève n'est cependant pas à l'ordre du jour. Les parties souhaiteraient d'abord encore négocier.

Plus de 460 des 530 pilotes que compte la compagnie ont pu s'exprimer la semaine dernière et ce lundi jusqu'à 17 heures. Quarante pour cent d'entre eux étaient favorables à la proposition, 58% contre et 2% se sont abstenus. "Les pilotes ont envoyé un signal clair. Des ajustements doivent être apportés", a commenté le délégué syndical Paul Buekenhout (LBC-NVK/CNE-GNC).

Le document prévoyait entre autres l'équivalent d'un treizième mois, une meilleure rémunération des heures supplémentaires, plus de temps de repos pour les pilotes et des jours de congés pour les plus de 60 ans. En mai, les pilotes de la compagnie belge avaient fait grève deux jours durant, occasionnant la suppression de 557 vols. Ces grèves avaient été menées après qu'une première proposition avait été rejetée par 92% des pilotes votants. Des progrès ont donc été enregistrés.

"On va dans la bonne direction, mais la balle est maintenant dans le camp de la direction", a déclaré Filip Lemberechts (ACLVB/CGSLB). Il y a peu de risque qu'une nouvelle action de grève soit entamée. Tant la direction que les syndicats sont encore prêts à discuter. Et une grève pendant les grandes vacances ternirait quelque peu l'image des pilotes. Le préavis n'est pas pour autant levé, selon les syndicats.

Le "non" des pilotes serait également lié à l'incertitude permanente sur l'avenir de Brussels Airlines au sein du groupe Eurowings, la filiale de Lufthansa à laquelle la compagnie belge doit être intégrée. Des précisions à ce sujet sont attendues dans la deuxième semaine de juillet. La direction était, elle, assez optimiste à l'issue du vote lundi après-midi.

"Le vote est beaucoup plus équilibré qu'auparavant. Il s'agit d'un pas important dans la bonne direction. Notre priorité est maintenant de poursuivre notre dialogue avec nos partenaires sociaux et d'aller plus loin dans les détails de la proposition", a-t-elle commenté.

Vos commentaires