En ce moment
 
 

Des mensualités passant de 200 à 8.000 euros: des groupes d'action sensibilisent les jeunes sur les crédits trop alléchants

Des mensualités passant de 200 à 8.000 euros: des groupes d'action sensibilisent les jeunes sur les crédits trop alléchants
©RTL INFO
 
 

Sensibiliser les jeunes aux risques des crédits trop faciles et plus particulièrement les crédits auto, c’est l’objectif de l’action menée ce lundi à l’IFAPME de Libramont. La Plateforme Journée Sans Crédit et le Groupe Action Surendettement (GAS) local n’ont pas choisi cette période au hasard. Le salon de l’auto bat son plein et de très nombreuses formules de crédit sont proposées.

Des mensualités qui passent de 200 à 8.000 euros

Parmi celles-ci, le crédit ballon assez récent sur le marché et qui vise plus particulièrement les jeunes. Il propose de faibles mensualités puis une grosse somme à payer en fin de contrat ou une reprise de crédit. "Je viens de voir une publicité tout à l'heure, explique Catherine Knott, agent de prévention au GAS de Martelange, on proposait des mensualités de 200 euros et la dernière mensualité s'élevait à plus de 8.000 euros. Et généralement, c'est impossible pour les personnes de payer une mensualité aussi haute d'une seule fois". Une solution particulièrement coûteuse et qui présente des risques pour le consommateur, mais qui semble à la base alléchante.

Une offre d’autant plus attirante en Province de Luxembourg où, pour trouver un emploi, la voiture est incontournable compte tenu des distances et du manque de transports en commun. 

L’objectif du GAS au travers de cette opération est d’avertir les étudiants. Ce public concerné par le crédit voiture est influencé par la société de consommation. L'action les sensibilise sur les dangers de tels crédits en les outillant et les informant au mieux avant qu’ils ne s’engagent.

En plus de recevoir la brochure d’informations, les étudiants participent au quizz proposé par les animatrices du GAS. L'action sera également menée à l’IFAPME d’Arlon.




 

Vos commentaires