En ce moment
 

Deux ans plus tard, quel est le coût des attentats de Bruxelles? (vidéo)

En plus des pertes humaines, irréparables et de la douleur des proches, incommensurable, ces attentats ont coûté très cher à l'Etat. Notre journaliste Arnaud Gabriel a estimé ce coût dans le RTLinfo19H dans plusieurs secteurs, à commencer par les assurances. Il y a ce montant de 115 millions d’euros: c’est le total des indemnisations.

Cela engendre les montants des différents types d’assurances (hospitalisation, vie, …)Un montant de 115 millions qui va très certainement augmenter dans les prochaines semaines puisqu’énormément de dossiers ne sont pas encore clôturés et que la plupart des victimes sont encore toutes sous-traitement.

Un autre acteur marqué par les attentats, c’est la STIB (le service public de transport bruxellois) qui estime les pertes entre 3 et 4 millions d’euros pour 2016. La raison: le nombre d’usagers a diminué en 2016, surtout dans le métro. Près de 38% des usagers expliquaient qu’ils n’osaient pas prendre des transports en commun souterrain de peur qu’il y ait un nouvel attentat. 

Tout cela aujourd’hui est rétabli puisqu’il y a énormément de monde dans les transports bruxellois et qu’il y a pour le moment plus d’usagers qu’il y a deux ans. Le dernier point à mettre en lumière, ce sont les militaires déployés sur le terrain. 140 millions d’euros, c’est ce que coûte leur déploiement dans les rues. 
Des militaires qui sont dans les rues depuis janvier 2015 après l’attaque de Charlie Hebdo. Ils étaient ensuite 1828 après les attentats de Bruxelles. Aujourd’hui, ils sont 750 dans les rues.


Le manque à gagner qu'a connu Bruxelles

On parle ici du secteur du tourisme et des loisirs. En 2016, on observait 60% de taux d’occupation dans les hôtels bruxellois contre 70% en 2017. Ce qui est encourageant, c’est qu’on est à présent au même niveau qu’avant les attentats en France et en Belgique.
Le secteur espère même une hausse de 5% pour 2018 

Vos commentaires