Deux faillites de concessionnaires en plein salon de l'auto: plus de 100 personnes vont perdre leur emploi

Deux faillites de concessionnaires en plein salon de l'auto: plus de 100 personnes vont perdre leur emploi

Le concessionnaire Renault Schrevens installé dans le brabant flamand et le concessionnaire Lequet & Herkenne vont disparaître. Le bilan est très lourd en termes d'emploi.

Les trois concessionnaires Opel Lequet & Herkenne en région liégeoise vont fermer leurs portes. Ses dirigeants ont déposé le bilan. Si aucun repreneur ne se présente, 46 personnes perdront leur emploi. Depuis 2012, la société familiale cumulait d'importantes pertes. Des préavis ont été envoyés aux 46 membres du personnel qui travaillaient dans les trois show-rooms de Herstal, Ans et Waremme. Les comptes de l'entreprise familiale, qui avait fêté ses 50 années d'existence en 2014, étaient dans le rouge depuis 2012. Cette année-là, elle avait accumulé une perte de 212.622 euros, qui s'était alourdie à 229.305 euros en 2013. Les dettes s'élevaient à plus de 4 millions d'euros, dont 2,3 millions à l'égard des fournisseurs. Les raisons qui expliquent cette faillite seraient à chercher du côté de la notoriété de la marque Opel, qui a perdu des parts de marché en Belgique ces dernières années. La disparition des primes de la Région wallonne à l'achat de véhicules écologiques aurait également eu un impact négatif. L'entreprise va faire en sorte d'assumer les commandes en cours.

Dans le brabant flamand, le groupe Schrevens, qui gère trois concessions automobiles Renault à Overijse, Herent et Zaventem est lui aussi mis en liquidation en raison d'une situation financière intenable, a annoncé son directeur général Walter Mulders à l'agence Belga. Les discussions avec des candidats-repreneurs n'ont rien donné. Soixante travailleurs perdent leur emploi. Plusieurs causes expliquent les problèmes financiers des concessions, notamment le recul des ventes de voitures de société, mais aussi la construction d'un nouveau site à Herent il y a deux ans.  

Vos commentaires