En ce moment
 
 

Enodia veut récupérer les 18 millions d'euros versés à Stéphane Moreau et autres managers: comment procède-t-elle?

Enodia veut récupérer les 18 millions d'euros versés à Stéphane Moreau et autres managers: comment procède-t-elle?

Enodia veut désormais récupérer l'argent, versé en indemnités abusives, aux ex-dirigeants de Nethys. Il s'agit des fameux 18 millions versés à Stéphane Moreau et quelques autres, juste avant leur départ. Ce jeudi, l'intercommunale a mandaté ses avocats pour récupérer les sommes.

L'Intercommunale, ex-Publifin, va lancer une action civile. Une procédure pour faire reconnaître son dommage, récupérer l'argent qui aurait dû lui revenir mais qui a été versé à ces dirigeants de Nethys.

L'Intercommunale, va même demander, ce qu'on appelle une saisie conservatoire. Cela désigne la saisie des montants perçus par Stéphane Moreau et ses proches, avant même que ne soit rendu le jugement.

Récupérer l'argent et faire condamner

Enfin, les administrateurs de l'Intercommunale veulent également attaquer pénalement toutes les personnes qui ont participé à ce système de versement d'indemnités. Autrement dit : pas seulement récupérer l'argent, mais aussi faire condamner à des peines d'amende ceux qui ont décidé d'accorder ces 18 millions d'indemnités.

On rappelle que Nethys est une société créée par Stéphane Moreau sur base de l'argent public, de l'intercommunale Enodia. Et derrière cette intercommunale, ce sont de multiples communes et la province de Liège. Quand Nethys verse des indemnités plantureuses à ses dirigeants, c'est autant de millions, qui ne reviennent pas dans les caisses des communes liégeoises. Donc des services en moins, pour les citoyens.

Vos commentaires