En ce moment
 
 

Faillite de Thomas Cook: le fonds de garantie entre en action, Test Achats apporte son aide

  • Thomas Cook: Brussels Airlines annule 2 vols vers la Tunisie

  • Thomas Cook: le fond de garantie activé pour les clients belges

  • Thomas Cook: les conseils de Test-Achats

  • Thomas Cook: le personnel belge est très inquiet pour son avenir

 

Lundi soir, Brussels Airlines a décidé d'annuler 4 vols opérés pour le compte de Thomas Cook vers et depuis la Tunisie, bloquant au sol quelque 350 touristes. Ceux-ci devraient être rapatriés avec l'intervention du fonds de garantie qui couvrira les frais.

Dans le même temps, plusieurs voyageurs ont fait état d'hôteliers leur demandant de payer une deuxième fois leur séjour, Thomas Cook ne leur ayant pas versé les sommes dues. Les montants réclamés dépassent parfois le millier d'euros. Mardi, le ministre en charge du dossier a appelé les touristes à ne pas répondre à ces sollicitations. Le fonds de garantie voyage peut en effet rembourser les voyageurs dont les vacances ont été annulées ou rapatrier ceux qui sont bloqués à l'étranger mais n'interviendra pas dans le remboursement de frais supplémentaires, a-t-il affirmé.


Test Achats va aider les clients lésés dans leurs dossiers à remettre au fonds de garantie

L'association de défense des consommateurs Test Achats, qui a reçu lundi plus d'une centaine d'appels en lien avec Thomas Cook Belgique, a annoncé qu'elle allait venir en aide aux clients de Thomas Cook dans la remise des dossiers au fonds de garantie. Voici le contenu du communiqué:

Pour accompagner au mieux les personnes désireuses de rentrer un dossier auprès du Fonds, une ligne gratuite a été ouverte (0800 50 104). L’objectif est d’aider les consommateurs tout en les informant de leurs droits ;

- Un contact officiel va être pris avec le Fonds pour permettre l’acheminement et la bonne constitution des dossiers, et permettre également un traitement plus facile de ceux-ci;

- Des situations critiques ont été rapportées à l’organisation de consommateurs, où l’on parle de suppléments exigés, voire de racket ou de quasi prises d’otages par des prestataires locaux. Il faut bien évidemment répéter qu’il ne faut rien payer et qu’il est sans doute indiqué dans ces situations sur place d’impliquer les autorités consulaires locales, soit directement, soit via le numéro du Crisis Center.

- En ce qui concerne les annulations de vols par des compagnies aériennes (comme Brussels Airlines par ex.), vu qu’il n’y a pas de faillite déclarée en Belgique, tout autre prestataire doit également assumer ses obligations. Dans l’intervalle, toute annulation doit donc donner lieu à compensation. C’est le genre de questions que Test Achats traitera dans les prochains jours.

Vos commentaires