En ce moment
 
 

Fiat Chrysler achète à Tesla son "permis de polluer" pour 1,8 milliard d'euros

Fiat Chrysler achète à Tesla son
 
 

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) constate que ses véhicules sont encore trop polluant par rapport à l'objectif fixé pour 2021 en matière d'émission de CO2. En effet, de nouvelles normes d'émissions vont entrer en vigueur l'année prochaine dans l'Union européenne. Le taux de rejet de CO2 autorisé va passer de 123 g/km à 95 g/km en moyenne. Conséquence : la société italo-américaine va devoir payer, car ses véhicules sont au-dessus de cette nouvelle limite.

Mais elle a trouvé un moyen pour contourner l'amende : acheter les crédits de CO2 d'un autre constructeur automobile moins polluant. Fiat va donc verser 1,8 milliard d'euros, étalé sur trois ans, à Tesla.

"Le chemin que nous avons choisi réduira fortement ce coût, et nous serons dans les règles", se défend Mike Manley, le PDG de FCA, auprès du quotidien Les Échos. En effet, FCA gagne 1,2 milliards d'euros en payant Tesla à la place de l'Union européenne, selon un calcul du cabinet Jato Dynamics, un fournisseur mondial de renseignements commerciaux.

La loi européenne permet une telle opération, même entre sociétés distinctes. Cette association entre les deux constructeurs "apporte de la flexibilité pour offrir à nos clients des véhicules qu'ils sont prêts à acheter, tout en parvenant à respecter les normes à moindre coût", estime FCA. Le constructeur automobile espère tout de même remplir ses objectifs en 2022, grâce à sa future gamme électrifiée.

Selon les chiffres de Jato Dynamics, Fiat Chrysler Automobiles n'est pas le seul constructeur à devoir s'inquiéter pour 2021. En effet, actuellement, seuls Tesla et Smart sont en dessous de la barre des 95 g/km.

© Twitter Jato Dybamics




 

Vos commentaires