En ce moment
 
 

Frais bancaires qui explosent: à quoi cela est-il dû?

Frais bancaires qui explosent: à quoi cela est-il dû?
© Belga
 
 

Ce matin, notre économiste Bruno Wattenbergh a livré son analyse sur les frais bancaires qui explosent ces derniers temps. 

Bruno, on a l’impression que les frais bancaires explosent, que tout devient payant quand on interagis avec sa banque, comment ça se fait ?

En effet, avec des hausses très symboliques, comme celle d’ING qui est la première banque du pays à faire payer un retrait de cash à ses propres clients. Mais ce n’est qu’un exemple, plusieurs banques comme KBC ont augmenté les frais mensuels pour détenir un compte, jusqu’à 30% pour le compte KBC+, etc.

J’ai compilé quelques exemples hier mais la liste de ces augmentations est beaucoup trop longue. En pratique, c’est toute la gamme de ce que l’on appelle le "daily banking" qui augmente : retraits, gestion du compte, envoi postaux d’extraits de compte, coût de la carte de crédit, etc.

Mais ces hausses ulcèrent manifestement les clients, plusieurs d’entre eux nous ont contactés via le bouton orange de notre site web... 

Exactement. Et Test-Achat a lancé début de l’année une pétition qui en deux mois avait récolté plus de 25.000 signatures.

Quelles sont les raisons de ces hausses généralisées ? Elles sont multiples ?

Oui et ces raisons sont en général pertinentes.

  • La première raison, c’est l’explosion des coûts liés aux réglementations qui ont explosées, que ce soit pour protéger le consommateur investisseur ou contre le blanchiment, mais aussi sur le financement des PME, sur les garanties, etc. Il faut de l’informatique, mais surtout des humains pour vérifier en interne ce que l’on appelle la "compliance".
  • La deuxième raison, ce sont les taux bas pratiqués par la Banque Centrale Européenne pour relancer la machine économique. Parfait pour les ménages et les entreprises qui veulent investir, mais douloureux pour la banque pour laquelle les marges sur les produits de crédit se sont réduites à peau de chagrin.
  • Tout cela résulte dans une nouvelle pratique bancaire en force depuis des années qui est la rentabilité de chaque client et de chaque produit. Chaque service que la banque vous rend doit être directement ou indirectement rentable pour la banque. Alors qu’auparavant, la rentabilité de certains produits couvrait le déficit d’autres produits. Aujourd’hui, la tendance c’est vous payer le juste prix du produit.

Pour vous donner une idée des enjeux, selon le Trends, la fin de la gratuité pour le compte ING Lion Account devrait rapporter 23 millions à la banque.  

Existe-t-il encore des comptes gratuits ?

Cela existe oui. Mais le plus souvent, ils sont très basiques et se complètent donc de nombreuses options payantes. Même le nouveau service universel obtenu cet été par le gouvernement coûtera 60€ par an. Ce tarif comprend une carte de crédit, 60 transactions manuelles au guichet et 24 retraits à l’automate de la banque.

Renseignez-vous sur les comparateurs. Il y en a plusieurs dont celui de Test-Achat.


 




 

Vos commentaires