En ce moment
 

Les 500 pilotes de Brussels Airlines sont en grève cette semaine: chaos en vue à l'aéroport de Bruxelles ?

Les 500 pilotes de Brussels Airlines sont en gréve ce lundi. Ils le seront aussi mercredi. Conséquences: les trois quarts des vols de la compagnie seront annulés. 63.000 passagers sont concernés mais des solutions ont été trouvées pour la plupart d'entre eux, car ce n'est pas une grève sauvage...

Il n’y aura pas beaucoup d'avions de Brussels Airlines aujourd'hui sur les pistes de l'aéroport de Bruxelles. Les pilotes de la compagnie partent en grève, ce lundi et ce mercredi. Près de 600 vols seront annulés, et 60.000 passagers seront touchés par ce mouvement. Notre journaliste Justine Sow était à l'aéroport de Bruxelles dimanche soir pour faire le point sur la situation.


La compagnie avait promis de tout faire pour trouver des solutions pour ses clients. Est-ce le cas? Faut-il s'attendre à un lundi noir à l'aéroport de Bruxelles?

A priori, il n’y aura pas de lundi noir à l’aéroport de Bruxelles puisque Brussels Airlines dit avoir trouvé une solution pour 50.000 des passagers concernés par la grève qui aura lieu en deux phases, lundi et mercredi. Reste à trouver une solution pour les 10.000 passagers restants. Soit trouver un autre vol Brussels Airlines un autre jour, soit rembourser le client s’il ne veut plus de son ticket ou encore trouver une autre compagnie aérienne, peut-être concurrente, qui pourrait accueillir ces passagers. Tout cela prend beaucoup de temps car ce sont des cas particuliers et cela coûte beaucoup d’argent à Brussels Airlines (environ 5 millions par jour de grève).


Cette grève des pilotes sera apparemment très suivie lundi et mercredi

Ces lundi et mercredi, environ 75% des vols Brussels Airlines n’auront pas lieu. C’est la raison pour laquelle la compagnie a décidé de maintenir les cinq call-centers qu’elle avait mis en place, il y a quelques jours, pour répondre aux très nombreuses demandes des passagers. On conseille aux personnes concernées par ces vols de ne pas venir à l’aéroport et de prendre directement contact avec la compagnie par téléphone, par e-mail ou via les réseaux sociaux.

Vos commentaires