En ce moment
 
 

Covid-19: l'annonce d'un vaccin "efficace à 90%" fait bondir les Bourses

L'annonce d'un vaccin contre le covid-19
© Image Belga
 
CORONAVIRUS
 

Electrisée par l'annonce d'un vaccin efficace, Wall Street a ouvert en trombe lundi, sur la voie de nouveaux records, faisant bondir les titres des secteurs qui ont le plus souffert de l'épidémie.

A 14H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average grimpait de 4,37% à 29.561,67 points, 10 points au-dessus de son précédent record en clôture à la mi-février. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 0,89% à 12.001,14 points. L'indice S&P 500 gagnait 3,72%, à 3.640,00 points, à 60 points au-dessus de son record en clôture début septembre.

Le titre de Pfizer s'envolait (+8,86%) alors que le laboratoire américain a annoncé avoir développé avec la compagnie allemande BioNTech (+20%) un vaccin "efficace" à 90% pour prévenir les infections à Covid-19, selon l'essai à grande échelle de phase 3 en cours, dernière étape avant une demande d'homologation. Les actions des groupes pharmaceutiques suivaient la cadence: Merck (+4%), Johnson and Johnshon (+3,80%).

Les Bourses européennes s'envolent

Les Bourses européennes s'envolent lundi à la mi-journée sur l'espoir d'un vaccin efficace après l'annonce par Pfizer et Biontech d'un vaccin contre le Covid-19 "efficace à 90%" selon la première analyse intermédiaire de leur essai de phase 3, suscitant l'espoir de voir la demande d'or noir repartir.

Peu après 13h00, la Bourse de Bruxelles grimpait de 6%. Celle de Paris prenait 5,46%, Francfort 5,56%, Londres 5,05% et Milan 5,48% peu après 13h10. Le Bel20 voyait les cours de la plupart de ses composantes dans le vert. Vers 13h30, AB InBev affichait un bond de +11,41%, Barco +9,77%, KBC +9,45% ou encore Solvay +9,33%. Aux Etats-Unis les contrats à termes, qui permettent de connaître la tendance avant le début des échanges, suivaient la même pente exponentielle, le Dow Jones progressant ainsi de 5,30%.

Un traitement très attendu par les marchés

En revanche, le Nasdaq, dont les valeurs ont été les grandes gagnantes des effets de la pandémie, restait mesuré en hausse de 0,77%. Les prix du pétrole aussi accéléraient fortement lundi. Vers 12h00 GMT (13h00 heure belge), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier bondissait de 6,39% par rapport à la clôture de vendredi, à 41,97 dollars. A New York, le baril américain de WTI pour décembre gagnait de son côté de 8,51% à 40,19 dollars.

Un traitement efficace contre le Covid-19 est très attendu par les marchés, car sa diffusion permettrait de limiter les conséquences économiques liées aux restrictions pour freiner la propagation du virus. 

COVID-19 en Belgique : où en est l’épidémie ce lundi 9 novembre ?

 




 

Vos commentaires