En ce moment
 
 

L'un des métiers les plus recherchés est celui de développeur web: "On était 30 dans ma promo et la plupart ont un emploi" (vidéo)

 
 

Parmi les métiers très recherchés en Belgique, figure celui de développeur web. Ce profil, lié à l'informatique et au codage, manque à l'appel, faute de formation.

Nos reporters Mélanie Renda et Guillaume Houssologe se sont rendus dans une agence digitale à Waterloo où quinze postes sont à pourvoir. Ils y ont rencontré Tim, l'un des développeurs. Le jeune homme dispose d'un bachelier en informatique et a beaucoup appris par lui-même. Sa passion: le codage informatique.

Des profils comme le sien, les entreprises se les arrachent. Il a été engagé dès la fin de ses études. "En troisième année, on était plus ou moins trente je pense dans la promotion et je pense que la plupart ont trouvé du boulot", explique Tim Mercier, développeur web.

 
Beaucoup lancent leur propre entreprise, résultat, il y aurait pénurie sur le marché

Trente développeurs par promotion, c'est trop peu selon cette agence de communication digitale. Nicolas Degrave a ouvert son entreprise il y a quatorze ans. Il déplore un manque de formation dans les écoles. Actuellement, il lui manque une quinzaine de développeurs web. "Il y a beaucoup de jeunes développeurs qui ont envie de développer leur start-up très vite, explique Nicolas Degrave, directeur général d'une agence digitale. Ils vont être amenés à lancer leur propre projet et sur le marché de l'emploi, pour des agences ou des annonceurs, c'est très difficile de trouver ces jeunes pour les engager".

 
Deux chasseurs de tête recherchent les profils adaptés

Pour trouver les perles rares, cette entreprise a même engagé deux chasseurs de têtes chargés exclusivement du recrutement. "On fait de la publicité sur les réseaux sociaux, on fait jouer les carnets d'adresse des développeurs pour essayer de trouver des compétences, explique Sébastien Degrave, directeur de production de l'agence digitale. Mais c'est vrai que c'est très compliqué".

Pour les plus sceptiques, le travail du développeur web serait menacé par l'intelligence artificielle. N'empêche, il reste l'un des métiers les plus courtisés du pays actuellement.




 

Vos commentaires