En ce moment
 
 

NewB obtient le feu vert pour devenir une banque en Belgique

NewB obtient le feu vert pour devenir une banque en Belgique
©Belga

La Banque centrale européenne (BCE) a décidé vendredi d'octroyer l'agrément d'établissement de crédit à la coopérative NewB, a annoncé la Banque nationale de Belgique (BNB) dans un communiqué de presse. Il s'agit d'une consécration pour la coopérative qui voulait depuis plusieurs années se muer en banque "éthique et durable" et devrait lancer ses activités bancaires dans le courant de cet été.

Le feu vert de la BCE fait suite à un avis positif de la BNB et met un terme à la procédure d'agrément entamée il y a plusieurs mois. Dans la foulée, la Banque nationale a donc inscrit NewB sur la liste des établissements de crédit agréés en Belgique. La coopérative avait lancé en octobre 2019 une campagne de levée de fonds auprès du grand public avec pour objectif de récolter en un mois 30 millions d'euros, "condition sine qua non" pour l'obtention d'un agrément bancaire. Au terme d'une campagne aux débuts poussifs mais terminée sur les chapeaux de roue, et prolongée de quelques jours, la coopérative est finalement parvenue à récolter 35 millions d'euros, ce qui lui ouvrait la voie pour devenir une banque. Il ne lui manquait plus donc que le feu vert des autorités de supervision financière. NewB devrait lancer ses activités bancaires cet été, lesquelles, a promis la coopérative, seront "éthiques, transparentes et 100% tournées vers la transition énergétique" avec des crédits entièrement consacrés à la mobilité douce, à la performance énergétique des bâtiments et à la petite production d'énergie renouvelable.

NewB compte commercialiser des comptes d'épargne pour les particuliers et les professionnels, des crédits à tempérament ainsi que des crédits professionnels. Actuellement, la coopérative propose déjà certains produits d'assurances et une carte de paiement prépayée. Dans le business plan transmis aux autorités de supervision, NewB évoquait 108.000 comptes à vue d'ici fin 2024 et 35.000 comptes d'épargne.

Vos commentaires