En ce moment
 

La fenêtre se referme pour les réformes, pour le FMI

(Belga) Le Fonds monétaire international (FMI) a averti samedi que la "fenêtre d'opportunité" se refermait pour les réformes alors que les risques économiques augmentent, incitant les pays à ne pas dévaluer artificiellement leur monnaie.

Les membres du Comité monétaire et financier international (IMFC), l'instance politique du FMI, ont publié leurs recommandations dans un communiqué clôturant la réunion annuelle du Fonds et de la Banque mondiale à Bali au terme d'une semaine qui a vu les marchés financiers plonger. "Avec une fenêtre d'opportunité qui se referme, nous allons faire progresser de façon urgente les politiques et les réformes" nécessaires à la croissance et à la prévention des risques, ont-ils indiqué dans un communiqué La croissance mondiale "devrait être régulière à court terme et modérée ensuite. Néanmoins, la reprise est de plus en plus inégale et certains des risques déjà identifiés se sont partiellement vérifiés", souligne le texte. Le FMI a abaissé cette semaine sa prévision de croissance du PIB mondial à 3,7 % pour 2018 et 2019 (-0,2 point), soit au même niveau que celle de 2017. En effet, "il y a des risques croissants pour l'économie dans un contexte de tensions commerciales élevées, d'inquiétudes géopolitiques, de conditions budgétaires qui sont plus difficiles et qui touchent de nombreux marchés et pays émergents", souligne-t-il. Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a indiqué cette semaine avoir fait part de ses inquiétudes au dirigeant de la banque centrale chinoise sur la faiblesse du yuan. Mais il s'est toutefois gardé de préciser si la Chine allait être accusée de manipuler sa monnaie dans un rapport bi-annuel de l'administration américaine qui doit être rendu public la semaine prochaine. Dans son communiqué, le FMI a semblé cibler les deux plus grandes économies mondiales en plein bras de fer sur le commerce. "Nous nous garderons de procéder à des dévaluations concurrentielles et nous n'utiliserons pas nos taux de change dans un but concurrentiel", indique le communiqué. Le FMI encourage par ailleurs des discussions pour rétablir la confiance dans le commerce mondial et "améliorer l'Organisation mondiale du Commerce" (OMC). (Belga)

Vos commentaires