En ce moment
 

La Flandre lance son offensive pour séduire les touristes étrangers dès leur arrivée sur le sol belge (vidéo)

A partir d’aujourd’hui, la région vente son hospitalité dans les couloirs de l’aéroport de Bruxelles. L’agence du tourisme flamande espère attirer un million de visiteurs supplémentaire d’ici trois ans.

Demandez à un touriste en plein tour d’Europe, s’il connaît la Flandre et vous vous rendrez compte que cette région n'est encore suffisamment reconnue. Puis demandez-lui s’il connaît des peintres flamands et vous verrez la différence.

Cet attrait pour les grands peintres, la Flandre l’a bien compris en mettant cet aspect en avant à l'aéroport de Bruxelles. "Aujourd’hui, on a presque 13 millions de visiteurs en Flandre, et on aimerait voir arriver un million de plus. C’est une bonne ambition", explique Ben Weyts, le ministre flamand du Tourisme.

Alors la Flandre développe une stratégie en tentant d’attiser la curiosité des 75 millions de passagers qui passeront par Brussels Airport dans les trois prochaines années.

"Nous avons également un partenariat avec Visit Brussels et avec l’organisme de promotion du tourisme en Wallonie. Nous essayons de mettre en avant les différents aspects du tourisme dans notre pays. On a commencé avec la Flandre mais on espère évidemment que les autres régions suivront", précise Arnaud Feist, l’administrateur délégué de Brussels Airport.

A Brussels Airport, les trois régions du pays ont chacune la même surface publicitaire. Mais avec ce clin d’œil aux thèmes flamands les plus connus, la Flandre devient la région la plus offensive vis-à-vis des touristes.

Vos commentaires