La mise sur le marché de traitements innovants, comme l'immunothérapie, plombe le budget de l'Inami

La mise sur le marché de traitements innovants, comme l'immunothérapie, plombe le budget de l'Inami

Dans les comptes 2017 de l'Inami, l'industrie pharmaceutique a dépassé son budget de 267 millions d'euros, écrit lundi Le Soir. Cela alors que les autres secteurs de la Sécu ont dégagé un important excédent budgétaire, une situation inédite.


Des bonis et un gros dépassement

Ainsi, le poste "honoraires médicaux" a dégagé un boni de 82 millions d'euros; les hôpitaux sont en excédent de 62 millions d'euros. Les soins infirmiers et les dentistes ont dépensé 34 et 33 millions de moins que prévu... Mais à côté des bons élèves, l'industrie pharmaceutique est en dépassement de 267 millions d'euros sur un budget initial de 4 milliards d'euros. Sans ce dépassement, le compte "soins de santé 2017" serait en boni de 325 millions d'euros au lieu des 58 affichés aujourd'hui.


La mise sur le marché de traitements innovants

C'est surtout la pharmacie hospitalière, et plus particulièrement la mise sur le marché de traitements innovants, qui ont entraîné le dérapage. Interrogée par Le Soir, la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open-Vld) explique: une "vague d'innovation (l'immunothérapie par exemple, NDLR) est arrivée plus tôt que prévu, au début de cette législature elle n'était même pas prévisible. C'est ce succès inattendu qui est à la base du dépassement (267 millions d'euros) du budget des médicaments".

Vos commentaires