En ce moment
 

La politique de licenciement collectif régionalisée dès l'an prochain: la Flandre va drastiquement diminuer ses subsides

La politique de licenciement collectif régionalisée dès l'an prochain: la Flandre va drastiquement diminuer ses subsides

Les entreprises basées en Flandre qui se livrent à des licenciements collectifs obtiendront dès l'année prochaine bien moins de subsides pour l'accompagnement de licenciement. Les entreprises en restructuration perçoivent jusqu'à présent jusqu'à 2.000 euros par travailleur de l'Office national de l'emploi (Onem). Mais cette aide sera rabotée à 900 euros en Flandre. Syndicats et patronat élaborent actuellement un projet d'accord, selon l'édition de mercredi du quotidien De Tijd.

La 6e réforme de l'État régionalise la politique de licenciement collectif à partir de l'année prochaine. Le ministre flamand de l'Emploi, Philippe Muyters (N-VA), a décidé de réduire les aides de l'État aux entreprises qui restructurent. "Les coûts des licenciements collectifs sont de la responsabilité des entreprises", affirme le cabinet de Philippe Muyters. "Que les autorités doivent prendre en charge des coûts pour des entreprises qui quittent la Flandre est absurde."

Vos commentaires