En ce moment
 
 

Pas de baisse de la TVA sur le gaz pour les copropriétés: "J'ai l'impression d'halluciner", s'insurge Damien Ernst

 
 

Face aux hausses constantes des prix de l'énergie, il y a quelques semaines le gouvernement fédéral avait annoncé une réduction de la TVA de 21 à 6%. Mais il subsistait encore un doute: tous ceux qui vivent dans un immeuble à appartements, autrement dit 1,5 million de personnes, dont le contrat de gaz passe par une entreprise (une copropriété, un syndic). Allaient-ils aussi pouvoir bénéficier de cette réduction? Eh bien, la réponse de la ministre vient de tomber: c'est non ! Pour eux, la TVA reste à 21%...

"C'est injuste et complètement inadmissible", selon Damien Ernst, ingénieur à l'Université de Liège et spécialiste des questions énergétiques. "Et ce n'est pas 1,5 million de Belges qui vivent en copropriété, c'est 1,5 million de copropriétés. Donc on est entre 3 et 3,5 millions de Belges. Ce sont souvent des gens à faible revenu, et qui ne bénéficient pas du tarif social pour le gaz. Donc il y a une double injustice sociale, c'est complètement inadmissible. Cette population paupérisée va prendre cette augmentation de la facture de gaz de plein fouet et n'aura l'aide de personne. J'ai l'impression d'halluciner".

Pour Damien Ernst, "il faut très clairement faire passer la TVA pour le gaz, pour toutes les copropriétés à 6%. Il faut aussi aller trouver les personnes les plus paupérisées dans les copropriétés et faire en sorte qu'elles puissent aussi bénéficier d'un équivalent social qu'elles auraient pu avoir si elles avaient eu une chaudière au gaz. Je vis aussi dans une copropriété, avec parfois des personnes âgées à faible revenu, et ça devient insupportable. Je le vois bien à Liège, de nombreuses personnes m'interpellent me disant qu'elles ne savent plus payer leurs factures. Je ne comprends pas, c'est une erreur colossale".

Quant au tarif préférentiel dont jouissent certaines copropriétés, il ne représente quasiment rien par rapport à l'augmentation gigantesque du prix du gaz ces derniers, selon Damien Ernst. 

Illustration du désarroi de la population dans ce sujet du RTL info 13 h: 


 

Vos commentaires