En ce moment
 
 

Le coût de la vie a-t-il vraiment augmenté depuis le passage à l'euro?

Le coût de la vie a-t-il vraiment augmenté depuis le passage à l'euro?

Le coût de la vie a-t-il, vraiment, augmenté depuis le passage à l’euro ? Une polémique qui réapparait à la veille de chaque élection européenne. Alors, qu'en est-il, exactement ? Eléments de réponse avec Katialine Landa-Bourou et David Brasseur.

Depuis 20 ans, les prix ont flambé. Un verdict confirmé par les chiffres puisqu’en Belgique le coût de la vie a augmenté, en moyenne, de 40% entre 2000 et 2017. Alors, à qui la faute ? "A l’époque, quand j’achetais un petit pain au chocolat, cela ne me coûtait pas cher. Alors qu’aujourd’hui, c’est (l’équivalent de) 40 francs belges. C’est beaucoup", témoigne une dame au micro du RTLinfo 19 heures. Un passant, également interrogé par RTLinfo, ne partage pas cet avis: "Cette perte du pouvoir d’achat aurait été bien plus considérable s’il n’y avait pas eu cet effet stabilisateur de l’euro. La monnaie européenne est plus forte que le dollar. Rien que cela a un effet bénéfique sur notre facture pétrolière. "

Alors, l’euro est-il coupable ou pas de cette augmentation du coût de la vie. Nous avons posé la question à deux eurodéputés. La réponse est "oui", selon Dominique Martin, membre du groupe des nations et des libertés France. Il développe: "Ce n’est pas la monnaie qui est importante. C’est ce qui reste, le pouvoir d’achat, la possibilité de consommer. Or, on s’aperçoit que les gens ont un pouvoir d’achat qui diminue. Avant l’euro, avec 1000 francs français, vous aviez un caddie plein. Avec 150 euros maintenant, vous avez un caddie vide."

Jérôme Lavrilleux est eurodéputé au sein du groupe parti populaire France. Pour lui, la monnaie "euro" n’est pas responsable. "Non, je ne le crois pas. C’est parce qu’on oublie ce qu’il se passait avant. Dans les années 80, tous les 18 mois, en moyenne, la France dévaluait le franc français, de 10 à 15%. Depuis qu’il y a l’euro, nous avons une monnaie extraordinairement stable", dit-il.

Que disent les chiffres ? Contrairement aux idées reçues, depuis 2001, l’augmentation des salaires en Belgique (plus de 3%) a été plus forte que la hausse des prix. Cette dernière a été limitée à moins de 2%. 

Vos commentaires