En ce moment
 
 

Le marché immobilier bruxellois résiste à la crise

 
 

Selon les notaires de la capitale, le marché de l'immobilier bruxellois a pu résister au plus fort de la crise financière, contrairement à ce qu'on a observé dans d'autres pays (Etats-Unis, Espagne Royaume-Uni). Si le volume des ventes a globalement diminué de 25 pc, entamant depuis mars dernier une légère reprise, on n'a pas observé de forte baisse des prix, d'après NVN Ventes notariales qui regroupe des notaires bruxellois.

Sur foi d'une analyse des ventes de biens immobiliers à Bruxelles entre septembre 2007 et juin 2009, les notaires bruxellois ont décelé une baisse plus forte du nombre de ventes de maisons (-28,3 pc) que d'appartements (- 25,6 pc) dans le domaine des ventes de gré à gré.

Cet écart est accentué dans le domaine des ventes publiques qui représentent 7 à 10 pc du total des ventes. Mais au niveau des prix, la baisse est quasi inexistante pour les appartements (-0,1 pc). Elle est un peu plus prononcée pour les maisons (-4,5 pc).





 

Vos commentaires