En ce moment
 
 

Le prix du gasoil de chauffage atteint des sommets: comment expliquer cette hausse? Quelles sont les perspectives?

 
 

Après le diesel et l'essence, c'est au tour du gasoil de chauffage de voir ses prix atteindre des sommets, au plus haut depuis plusieurs années.

Les prix maxima du gasoil de chauffage 50S seront en hausse à partir de vendredi, annonce le SPF Economie. Pour une commande de moins de 2.000 litres, le prix atteindra 0,8358 euro le litre (+0,0104 euro) et 0,8053 euro le litre (+0,0105 euro) pour une commande à partir de 2.000 litres. Il faut remonter à août 2014 pour retrouver un prix aussi élevé.

Comment expliquer cette hausse? Olivier Neirynck, le porte-parole de la Brafco, la fédération du secteur des carburants, s'est exprimé dans le RTL INFO 13H. "Il y a la relance économique qui, effectivement, joue dans la balance. Il y a aussi les températures assez hivernales qui dopent actuellement la demande sur les marchés. L'offre étant malheureusement constante, car on ne sait pas construire du jour au lendemain de nouvelles raffineries pour augmenter la production des produits finis, cela engendre pour l'instant des hausses des produits pétroliers et du mazout en particulier. Ce sont les causes actuelles. Mais bonne nouvelle, pour demain, il y a une diminution de 5 euros aux 1000 litres pour le mazout. Il faut voir au jour le jour puisque le prix change tous les jours à l'inverse du gaz qui ne fait qu'augmenter."

Quelles sont les perspectives? "Sauf élément géopolitique incontrôlé ou incontrôlable, la tendance sera plus à une stabilisation voire à une diminution une fois que les températures hivernales seront derrière nous. On pourrait donc assister à une diminution des produits pétroliers dans un mois et demi, deux mois, une fois qu'on retrouvera des températures raisonnables. Ce sont les prévisions."

Quels conseils donner au consommateur? "Le premier réflexe à avoir est de ne pas paniquer, de descendre dans sa cave, vérifier sa jauge et voir si on a besoin de produit. Dans ce cas, on téléphone à son livreur de mazout et aujourd'hui les conditions de circulation sont optimales pour avoir des délais tout à fait raisonnables de livraison. De là à paniquer parce que les prix ont atteint les 800 euros aux 1000 litres est un mauvais conseil. Il faut prendre la température de sa jauge et voir si on a vraiment besoin de produit. Si on a la possibilité d'attendre, le jeu en vaut la chandelle."


 




 

Vos commentaires