En ce moment
 
 

Le prix du mazout de chauffage n'arrête plus de grimper et ça ne va pas s'arrêter: les clients achètent au compte-gouttes

 
 

Le prix du mazout de chauffage a doublé par rapport à il y a un an. En espérant que les prix diminuent, les Belges ont attendu la dernière minute avant de remplir leur cuve. Mais avec le retour du froid ces jours-ci, pour beaucoup, cette dernière minute est arrivée. Résultat : les livreurs croulent sous les commandes… mais pour des petites quantités.

Marc Leclaire travaille pour la société Combustibles Piron, à Herstal. Ce matin, il nous explique le problème pendant qu’il remplit la cuve vide d’un client à Vivegnis (Oupeye). Il a "envoyé 300 litres de mazout. Une petite quantité", puisque la citerne de ce client peut contenir 4 à 6 fois plus. Cela s’explique par le prix : "255€ pour 300 litres, c’est énorme. C’est plus du double de l’année passée".

Son prix est aujourd’hui à 0,763€ du litre contre 0,3406€ en avril 2020, au sortir de l’hiver. Et ça, ce sont les prix pour ceux qui commandent au moins 2000 litres. Quand on commande moins, le prix augmente.

Pour Guillain Piecha, un retraité qui a lui aussi commandé peu, la cuve ne sera remplie qu’à moitié en comptant sur des économies d’énergie pour consommer moins. "A part la salle de bain qui est chauffée 24h/24 et les lieux où on vit, ben mon petit bureau je le chauffe quand j’y vais."

Selon les spécialistes, la hausse des prix n’est pas prête de s’arrêter à court terme. Les livreurs vont donc continuer de multiplier les livraisons de petites quantités.

Il faut signaler que les prix bas de 2020 étaient exceptionnels et dus aux confinements de par le monde qui ont ralenti la demande en énergies fossiles. On était plutôt autour de 0,6€ du litre ces dernières années. Mais les prix actuels sont réellement hauts. Ils sont comparables aux prix de novembre 2018, février 2011 ou octobre 2008. Mais ils sont encore loin du record : 0,954€ / litre en juillet 2008.


 




 

Vos commentaires