En ce moment
 

Le prochain gouvernement va-t-il devoir trouver 7 milliards pour l'année qui vient ?

Le prochain gouvernement va-t-il devoir trouver 7 milliards pour l'année qui vient ?

Le gouvernement va-t-il devoir trouver des milliards pour boucler son budget comme l'annonce le bureau du plan ?

Le prochain gouvernement va-t-il devoir trouver 7 milliards pour l'année qui vient ? 14 milliards dans les 5 ans ? C'est le scénario écrit par le bureau du plan dans ses prévisions publiées jeudi. Scénario tempéré par l'actuelle ministre du budget, Sophie Wilmès ce matin sur les ondes de Bel RTL. Au final, est-ce qu'il faut avoir peur de ce qui va nous arriver après les élections ?

Il y a trois éléments inquiétants et trois éléments rassurants:

Pour vous rassurer, les prévisions du bureau du plan, ce n'est jamais que des prévisions, à politique inchangée. Ces dernières années, la réalité a toujours été plus belle que les prévisions. Toujours pour vous rassurer, le déficit actuel de la Belgique et son niveau d'endettement sont les plus bas enregistrés depuis 8 ans. Enfin encore pour vous rassurer, un membre du gouvernement rappelle dans 'La Libre' de ce matin que la Belgique s'est dotée d'un pacte d'investissements. Une politique de dépenses dans des secteurs clés pour les 10 prochaines années. Un pacte qui devrait rapporter au pays à moyen terme.

Quid des trois raisons de nous inquiéter ?

D'abord, le contexte économique international est inquiétant. La croissance est en train de ralentir en Europe et les taux d'intérêts au contraire semblent repartir à la hausse. Ensuite, l'embellie du budget de cette année, on la doit en partie à des versements anticipés. Les entreprises ont payé leurs impôts en avance. Il faudra donc voir si le niveau de recettes fiscales ne baisse pas l'an prochain. Enfin, le déficit et la dette ont baissé, mais notre pays a, pour y arriver, réduit la part de budget réservé aux coûts du vieillissement de la population. La norme des soins de santé. Et ça, avec les pensions à payer et les frais médicaux en hausse, ça peut revenir à la figure des prochains gouvernements. Comme un boomerang.

Vos commentaires