En ce moment
 
 

Le report du remboursement du crédit hypothécaire va-t-il être de nouveau prolongé?

Le report du remboursement du crédit hypothécaire va-t-il être de nouveau prolongé?
© Image d'illustration Pixabay
 
 

Le coronavirus en Belgique a entraîné des pertes importantes pour une partie de la population qui s’est soudainement retrouvée au chômage temporaire. Des facilités de paiement telles que le report du crédit hypothécaire ont été accordées à une partie des ménages impactés par la crise. Cette mesure qui doit prendre fin le 31 mars 2021 va-t-elle être prolongée?

La situation financière de milliers de Belges a été mise à mal par l’épidémie du coronavirus. Forcés d’abandonner leur activité, des ménages ont observé, impuissants, la chute de leurs revenus mensuels. Pour les aider à surmonter cette crise sanitaire d’une ampleur exceptionnelle, un accord avait été conclu entre le gouvernement fédéral, la Banque nationale et le secteur financier. Annoncé le 22 mars dernier, celui-ci prévoyait notamment la possibilité de reporter son prêt hypothécaire. 

La mesure était initialement valable six mois, soit jusqu'au 31 octobre. Dans un premier temps, elle avait été prolongée jusqu'au 31 décembre. Puis, le gouvernement fédéral avait accordé une deuxième prolongation, pour 3 mois supplémentaires. Soit jusqu'au 31 mars 2021. "Nous sommes toujours en crise et il y a encore beaucoup de personnes qui éprouvent des difficultés financières", avait justifié Alexander De Croo. Plusieurs conditions devaient être réunies pour profiter de cette mesure d'aide.  

Et maintenant? Faut-il s'attendre à une nouvelle prolongation? Non, à l'heure actuelle, aucune nouvelle prolongation n'a été décidée. La fin du moratoire prendra donc fin le 31 mars prochain, nous renseigne la Fédération belge du secteur financier (Febelfin).

Ça ne veut pas dire que tout s'arrête

Via notre bouton orange Alertez-nous, Lisa s'offusque. "Je suis seule et propriétaire. Je travaille dans l'aviation, secteur qui va très mal. J'ai un salaire de 1700-1800€. Comment voulez vous survivre à cela ? Je pense que le gouvernement doit agir pour continuer de nous aider car nous subissons. Je suis maintenant face au mur. Mes petites économies sont toutes parties dans le paiement des factures. Et maintenant, on fait comment ?", nous écrit-elle. 

La fin de ce moratoire ne signifie pas que plus aucune aide ne sera proposée, insiste Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin. "Ça ne veut pas dire que tout s'arrête. Aujourd'hui, il est recommandé de parler avec son banquier pour étudier les mesures les plus appropriées par rapport à sa propre situation", nous explique le porte-parole. 

Les données communiquées par Febelfin montrent que depuis le début de la crise, la situation a évolué pour des milliers de ménages. Au 21 février 2021, le nombre total de report de paiement s'élevait à 12.017 contre 124.000 en août 2020. "On constate que les reprises de paiement se passent assez bien. Le besoin a diminué", nous éclaire Rodolphe de Pierpont.

Le temps écoulé ainsi que l'éclaircissement de perspectives pour quelques secteurs ont permis d'analyser des situations personnelles et ainsi proposer des plans de paiement individualisés. "Il y a un an, beaucoup de gens étaient concernés par ces reports de paiement. Donc cela avec du sens d'avoir une mesure générale. Si l'on respectait les conditions, il y avait quasi automatiquement un report sur simple demande de la personne. Un an plus tard, on a pris le temps d'analyser les situations personnelles. Il devient ainsi plus approprié de discuter avec son banquier pour étudier sa propre situation", nous détaille Rodolphe de Pierpont.

Selon la date de la demande, le report peut s'étaler jusque juin

Les banques étudient ainsi les situations au cas par cas avant de proposer des mesures d'aide. Cela peut aller du report partiel des paiements de crédits hypothécaires à leur étalement dans le temps pour faire baisser la mensualité. "Les banques et leurs emprunteurs ont un intérêt commun à trouver des solutions pour traverser cette période ensemble", souligne le porte-parole. 

À noter que selon la date de la demande du report celui-ci peut encourir jusque juin. En effet, il était encore possible de faire sa demande jusqu'au 21 mars. Pour ces ménages, le report du paiement s'étale donc jusqu'au 21 juin au plus tard. 

De plus, la demande de report ne peut porter que pour une durée de 9 mois maximum (cette durée comprend la période de report dont on aurait déjà profiter en 2020). Cette règle vaut tant pour les crédits hypothécaires que pour ceux d’entreprise. Elle découle d’une décision européenne qui tend à éviter que les risques ne restent trop longtemps invisibles aux yeux des clients et des banques si le report de paiement devait durer trop longtemps.




 

Vos commentaires