En ce moment
 

Le Tax Justice Day, c'est aujourd'hui: en quoi cela consiste-t-il?

Le Tax Justice Day, c'est aujourd'hui: en quoi cela consiste-t-il?

Ce jeudi 7 juin serait le jour du Tax Justice Day ? Qu’est-ce que cela veut dire précisément.. Questions/réponses avec Bruno Wattenbergh, notre spécialiste en économie.

Il y a quelques années une entreprise de consultance avait mis en place le « Tax Freedom Day », c'est-à-dire le jour où les citoyens et les entreprises ont fini de payer, pour l’année en cours, les impôts et taxes. Et donc, le jour où ils peuvent travailler en quelque sorte pour leur propre compte. 

Et depuis une petite dizaine d’années, plusieurs ONG et syndicats organisent en réponse le « Tax Justice Day » avec un but : expliquer qu’on ne doit pas opposer ainsi les intérêts de l’état, financé par les impôts et les intérêts des citoyens.

Que critiquent précisément ces organisations ?

Deux choses. La première, c’est que certaines belges ne paieraient pas assez d’impôts. La seconde, c’est que si certains n’en paient pas assez c’est notamment à cause de la fraude fiscale qui ne serait pas suffisamment poursuivie.

A cette occasion, des chiffres importants sont cités justement sur cette fraude fiscale ?

Oui, 20 milliards d’€ par an ou encore 2.000€ par an et par personne.

Est-ce que ces chiffres sont pertinents ?

L’écrivain américain Mark Twain expliquait qu’il y trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques.
En fait ces chiffres sortent bien de quelque part. Mais ils sont biaisés.

Dans les statistiques reprises sur les entreprises ces chiffres mélangent les taux de taxation des entreprises qui opèrent en Belgique et celles qui ont ramené de l’argent en Belgique en échange d’une faible taxation, même parfois une taxation ridicule. En globalisant ces chiffres sans les expliquer on trompe les gens en leur donnant une impression d’injustice. Augmentez le taux pour ces banques internes de grands groupes et ils iront ailleurs, tout simplement.

Est-ce à dire que ces organisations n’ont pas des raisons de manifester ainsi ?

Elles ont raison d’expliquer que le fondement de notre société c’est ma sécurité sociale, qu’elle coûte cher parce qu’elle rend d’immenses services, que cette sécurité sociale il faut la financer. Ou encore que son financement par le travail n’est plus une solution depuis longtemps et que ce sont les recettes fiscales qui doivent assurer sa pérennité.

Elles oublient de dire par contre que la Belgique est le pays d’Europe où la taxation est parmi les 3 plus élevée, que c’est le pays où l’on est considéré le plus rapidement comme riche, avec les hauts taux qui accompagnent ce statut. Elles omettent de dire que la taxation tellement attendue sur le capital a bien été mise en œuvre pour les particuliers.

Et concernant la fraude fiscale ?

Elles ont raison ! On ne poursuit pas assez la fraude fiscale, pas assez professionnellement. Le Ministère des finances a besoin de moyens humains, techniques et légaux pour traquer la grande fraude fiscale.
Tant que ce ne sera pas le cas … on pourra continuer à justifier n’importe quelle proposition politique populiste.

Vos commentaires