Le Tour de France 2019 partira de Bruxelles: le prix payé par notre capitale en vaut-il vraiment la peine?

Le Tour de France 2019 partira de Bruxelles: le prix payé par notre capitale en vaut-il vraiment la peine?

Le Tour de France 2019 commencera par deux étapes à Bruxelles, une étape en ligne qui arrivera près du château royal puis un contre-la-montre par équipes. Mais est-ce vraiment rentable pour notre capitale?

La 106e édition de la plus grande course cycliste débutera donc à Bruxelles. Le 6 juillet 2019, la première étape dessinera une boucle en Flandre et en Wallonie, en passant par Charleroi puis Waterloo, pour une distance de 192 kilomètres avec départ et arrivée dans la capitale belge.

La Ville de Bruxelles accueillera le départ du Tour de France l’année prochaine, en échange d’une somme de 5 millions d’euros. Sincèrement, est-ce que cela vaut un tel montant?

C’est une bonne question pour le contribuable bruxellois, qui paiera la note au bout du compte. Malheureusement, il est difficile de chiffrer précisément les nombreuses retombées.


Quelles sont justement ces retombées?

D’abord il y a les rentrées hôtelières, les 4 ou 5.000 nuitées, les restaurants aussi… Et c’est très important pour la région bruxelloise pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’au moins de juillet, les capacités hôtelières de la région sont sous-utilisées. On le sait, ces capacités sont dimensionnées pour les conseils et le parlement européens, mais elles tournent finalement assez peu pendant l’été. Grâce à l'événement cycliste, ces chambres seront occupées par la caravane du Tour de France et c’est bon pour l’économie et l’emploi dans ce secteur.


L’image de marque pour la ville-région

L'image de Bruxelles a été abîmée par les attentats. Le Tour de France est retransmis dans plus de 100 pays, suivi par plus de 2 milliards de téléspectateurs. Accueillir une étape, c’est une vitrine pour la région. Tout ce qui permet de montrer les trésors bruxellois est bon à prendre. Et c’est exactement le même raisonnement qu’a tenu la Ville de Liège en 2012. Pour vous donner une idée, plus de 200 villes sont candidates pour accueillir une étape du Tour de France. Ici on parle du départ, ce qui est encore plus visible.


Combien cela coûte pour accueillir un départ ou une arrivée d’étape du Tour de France?

Au minimum 65.000€ pour un départ d'étape et 110.000€ pour une arrivée. Pour un départ d'édition, la facture pour le lieu où c'est organisé atteint facilement les 10 millions d’euros, donc les 5 millions payés par Bruxelles semblent vraiment une bonne affaire.


Dispose-t-on au moins d’une approximation sur les retombées pour la Ville de Bruxelles?

Pas encore. Mais sur base de plus de 100.000 spectateurs, avec une moyenne de dépense de 20 euros par spectateur, sur base aussi des dépenses des 4.500 personnes de la caravane, certaines villes ont estimé que, pour un euro dépensé pour l’organisation du départ, cela rapporte au minimum 1,5€ sur le court terme, et 4 à 10 euros sur le long terme.


D’où proviennent ces multiplicateurs?

Ce sont les chiffres de l’organisateur, mais ils sont confirmés par certaines villes comme l’Alpe-d’Huez. Alors même si réduit ces multiplicateurs, le Tour de France resterait un investissement rentable pour la ville et pour la Région.

Reste encore à connaître les coûts en sécurité et les aménagements demandés par le Tour de France.

Bruno Wattenbergh

Vos commentaires